Recherche dans le blog

Catégories

Antibiotiques, Antibiothérapie

Publié le : 10/11/2017 13:52:10
Catégories : Infectiologie , Médicaments

> Qu'est-ce qu'un antibiotique?

> Mécanisme d'action des antibiotiques

> Résistance aux antibiotiques

> Antibiogramme

> Les différentes familles d'antibiotiques

Utilisation des antibiotiques en pratique

> Conseils sur les antibiotiques

> Antibiotiques et grossesse

> Contre indications des antibiotiques

> Effets indésirables des antibiotiques

> Interactions médicamenteuses des antibiotiques

> Antibiotiques et insuffisance rénale

> Quand faut-il consulter un médecin?

Antibiotiques et médecines naturelles

> Antibiotiques et phytothérapie

> Antibiotiques et compléments alimentaires

> Antibiotiques et gemmothérapie

> Antibiotiques et homéopathie

Pour aller plus loin

> Liens utiles

> Voies de recherche sur les Antibiotiques

Qu'est-ce qu'un antibiotique?

Les antibiotiques (du grec anti : « contre », et bios : « la vie ») sont des substances chimiques, naturelles ou synthétiques, qui ont une action spécifique sur les micro-organismes : bactéries ou protozoaires. Les antibiotiques tuent (bactéricides) ou bloquent la croissance des bactéries (bactériostatiques). Un même antibiotique peut être bactériostatique à faible dose et bactéricide à dose plus élevée.

La plupart des antibiotiques sont des molécules naturelles, fabriquées par des micro-organismes (champignons ou d'autres bactéries). Ces derniers les produisent pour éliminer les bactéries concurrentes avec lesquelles ils sont en compétition dans leur biotope. Depuis l'antiquité, l'utilisation de fruits ou de pain moisi permettait de guérir certaines plaies ou infections en tous genre

A la différence des antiseptiques, leur mécanisme d'action est spécifique. Les antibiotiques ont une action spécifique sur les bactéries.

Aucun antibiotique n'a d'action sur les virus.

Les molécules actives sur les champignons sont appelées antifongiques.

Mécanisme d'action des antibiotiques

Les antibiotiques ont des mécanismes d'action spécifique selon le type de famille à laquelle ils appartiennent.

  • Les antibiotiques agissant sur la division cellulaire des bactéries sont bactériostatiques
  • Les antibiotiques agissant sur la structure de la membrane cytoplasmique sont à la fois bactériostatiques et bactéricides selon leur concentration

Les antibiotiques agissants sur la synthèse de la paroi des bactéries

Ces antibiotiques sont uniquement bactériostatiques car ils ne sont actifs que sur les germes qui se multiplient. Les nouvelles bactéries ainsi produites sans paroi explosent sous l'effet de la pression osmotique interne.

  • inhibition de la synthèse des précurseurs de la paroi: D-cyclosérine, Fosfomycine
  • inhibition du transfert des précurseurs de la paroi sur un transporteur transmembranaire: Bacitracine
  • inhibition de l'insertion des unités glycaniques, précurseurs de la paroi et de la transpeptidation: Bêtalactamines, Glycopeptides

Antibiotiques détruisant la membrane cytoplamique

Les polymyxines (Thyrothricine et substances apparentées) agissent comme un surfactant (détergent cationique) qui désorganise la bicouche phospholipidique membranaire. Grâce à leur caractère amphipathique, les polymyxines pénètrent dans la cellule bactérienne et s'insèrent parmi les phospholipides membranaires, perturbant ainsi la perméabilité de la membrane cellulaire. Cet antibiotique est efficace sur les cellules en croissance et au repos, il est à la fois bactéricide et bactériostatique.

Antibiotiques agissant sur l'ADN

  • Inhibiteurs de l'ARN polymérase: Les ansamycines (mitomycine, actinomycine) sont des molécules dont la structure est asymétrique. Elles se fixent sur les brins de l’hélice d’ADN et établissent un pontage entre eux. Ceci empêche la réplication de l'ADN en bloquant la progression de l’ADN polymérase.
  • Inhibiteurs de l'ADN gyrase: L'ADN gyrase contrôle le surenroulement de l'ADN et agit sur la topologie de l'ADN: Quinolones et Fluoroquinolones
  • Inhibiteurs de la synthèse de l'acide folique: Les sulfamides antibactériens et les diaminopyridines ont une structure proche des molécules normalement utilisées par la bactérie. La bactérie va les les intégrer par erreur dans son métabolisme, entraînant un blocage des des voies métaboliques de la bactérie. Ceci provoque une inhibition de la synthèse des bases nucléiques et la cellule meurt par carence en bases nucléiques.

Les antibiotiques inhibant la synthèse protéique

Certains antibiotiques (à peu près 50% des antibiotiques disposant d'une AMM) agissent en interférant avec la synthèse protéique bactérienne, en bloquant l'une des 3 principales étapes de la traduction de l'ARN bactérien:

  • L'initiation
  • L'élongation
  • La terminaison

Ils ont pour cible le ribosome bactérien, l'organite cellulaire qui est responsable de la synthèse des protéines.

  • Les aminosides se fixent sur la petite sous-unité des ribosomes (30 Svedberg), empêchent la traduction de l’ARNm et conduisent à des erreurs de lecture.
  • Les phénicols (exemples : chloramphénicol, thiamphénicol) bloquent la formation de la liaison peptidique. Ils se fixent sur la grosse sous-unité du ribosome bactérien (50 Svedberg) mais pas sur celle des ribosomes eucaryotes.
  • Les tétracyclines bloquent l’élongation de la chaîne polypeptidique en se fixant sur la sous-unité (30 S).
  • Les macrolides agissent sur la partie 50 S du ribosome et bloquent l’élongation de la chaîne polypeptidique.
  • La puromycine mime l’extrémité d’un ARNt, prend sa place dans le ribosome et bloque l’élongation de la chaîne polypeptidique.

Résistance aux antibiotiques

La France est l'un des pays Européen où le taux de résistance aux antibiotiques est le plus élevé. La progression des résistances bactériennes est en majorité liée à la mauvaise utilisation des antibiotiques, et à trop de prescriptions inadaptées. On définit la résistance à un antibiotique comme la capacité pour une bactérie à continuer à se développer en présence de cet antibiotique. Une même bactérie est capable de développer des phénomènes de résistance à une ou plusieurs classes d'antibiotiques. Il existe 2 types de résistance: la résistance naturelle et la résistance acquise.

  • On parle de résistance naturelle lorsque toutes les souches d'une même espèce bactérienne sont résistantes à un antibiotique donné, car elles sont insensibles au mode d'action de l'antibiotique. Par exemple: l'imperméabilité des parois des bactéries Gram- ou leur absence de paroi, les rendent naturellement résistantes aux antibiotiques ayant pour cible la paroi bactérienne. On rencontre ce type de résistance chez les souches sauvages, n'ayant jamais été en contact avec un antibiotique.
  • On parle de résistance acquise lorsqu'une ou plusieurs souches d'une même espèce bactérienne naturellement sensible à un antibiotique, devient résistante après exposition à cet antibiotique.

Les mécanismes de résistance acquise

Certains facteurs de résistance acquise peuvent se transmettre entre bactéries d’une même espèce (ou parfois d’espèces différentes). C’est la raison pour laquelle ce phénomène est si préoccupant.

Ces processus de sélection de souches résistantes et de transfert de résistance à d'autres germes sont d’autant plus efficaces que l’antibiotique est présent en concentration trop faible ou pendant un temps trop court.

Certaines bactéries peuvent être porteuses de plusieurs facteurs de résistance, contre plusieurs antibiotiques, et même contre plusieurs classes d’antibiotiques: on parle alors de bactéries multi résistantes.

Ces germes multi résistants sont responsables des fameuses infections nosocomiales tant redoutées à l'hôpital!

Résistance chromosomique

La résistance acquise survient lorsque quelques souches d’une même espèce normalement sensibles deviennent résistantes. Cette résistance peut-être acquise par mutagenèse : c’est une résistance chromosomique.

Ce phénomène de mutation est spontané avec une fréquence d’apparition de 10−6 à 10−7. C’est un évènement rare. L’antibiotique n’est pas l’agent mutagène, il met seulement en évidence les mutants devenus résistants. Cela peut conduire à la résistance à toute une famille d’antibiotiques.

Les mutations sont indépendantes, et les risques d’avoir des résistances par mutagenèse à plusieurs antibiotiques sont excessivement rares. Une double résistance multiplie les probabilités d’apparition de résistance à chaque molécule, c’est-à-dire autour de 10−14. C'est pourquoi, dans certaines infections graves, on utilise d'emblée une association d'antibiotiques afin d'éviter la résistance chromosomique.

Résistance plasmidique

Des bactéries devenues résistantes à un antibiotique donné sont capables de transférer le code génétique de cette résistance aux bactéries voisines par l'intermédiaire d'un plasmide (morceau d'ADN autonome). Ces plasmides codant pour la résistance à un antibiotique, peuvent se répliquer et quitter la bactérie pour aller fusionner avec l'ADN de la bactérie voisine

  • Le transfert vertical est évident entre bactéries de même espèce.
  • Le transfert horizontal intervient en revanche dans les échanges entre bactérie Gram+, Gram- ou dans le sens Gram+ vers Gram-. L’inverse, Gram- vers Gram+, n’est pas réalisable car les gènes de Gram- ne sont pas exprimés chez Gram+.
  • La transduction : le vecteur est un bactériophage. En se répliquant, le phage intègre une partie du génome bactérien. En quittant la cellule, il emporte des gènes supplémentaires (bactériens) qui pourront être transfectés dans une autre bactérie. Ce système est efficace, mais les échanges sont limités en taille (le phage ne peut pas transférer un long morceau d'ADN bactérien) aux organismes proches phylogénétiquement pour la reconnaissance phage/bactérie.
  • La transformation : la bactérie acquiert et incorpore de l’ADN exogène nu présent dans son environnement. Cela peut être de l’ADN d’une bactérie morte qui, une fois capté, permet l’expression de ses gènes par la nouvelle bactérie. C’est un événement très rare qui existe chez les bactéries Gram-.
  • La conjugaison : l’ADN est transféré d’une bactérie donatrice à une bactérie réceptrice au cours d’un contact cellulaire étroit (pilus). C’est le mode de transmission de transfert horizontal.

Qu'est-ce qu'un antibiogramme?

Un antibiogramme est une technique de laboratoire d'analyses médicales visant à tester la sensibilité d'une souche bactérienne vis-à-vis d'un ou plusieurs antibiotiques.

Le principe consiste à placer sur le milieu de culture obtenu dur des prélèvements biologiques du malade, des disques imprégnés d'antibiotiques différents. Le choix des antibiotiques à tester dépend du type de prélèvement.

Le résultat est interprété 24 heures après mise à l'étuve. On mesure le diamètre d'inhibition de la culture autour de chaque disque d'antibiotique et les résultats sont rendus comme sensible, intermédiaire ou résistant.

Conseils sur les antibiotiques

Respectez la prescription

Attention, un antibiotique n'est prescrit que pour une personne dans une situation clinique bien précise. Autrement dit: ne donnez jamais vos antibiotiques à quelqu'un d'autre ou ne reprenez jamais ces antibiotiques en automédication! Les fonds de boite des traitements précédents doivent être rendus au pharmacien. Respecter la dose prescrite à la lettre et les heures de prise, ainsi que la durée du traitement. Ne jamais modifier la prescription médicale, même si vos symptômes s'améliorent. Sinon, il y a un risque de sélection de souches résistantes! La plupart des antibiotiques pédiatriques s'administrent en dose/poids; mais attention, il y a quelques exceptions:

  • Alfatil® (céfaclor): La seringue est mesurée en mg d'antibiotique et non en Kg
  • Zinnat® (cefuroxime): Administrer au maximum un dose 17 kg 2 fois par jour, même si l'enfant pèse plus, car ceci correspond à une dose de 250mg (dose adulte)
  • Zithromax® (azithomycine): Administrer au maximum un dose 25 kg 1 fois par jour, même si l'enfant pèse plus, car ceci correspond à une dose de 250 mg (dose adulte)

Ne jamais prendre un antibiotique de manière irrégulière (risque de résistance aux antibiotiques) Noter en toutes lettres les dates d'arrêt du traitement sur vos boites d'antibiotiques afin de bien respecter la durée du traitement prescrit.

Reconstitution et conservation

Les antibiotiques reconstitués (formes pédiatriques) ne conservent que pour la période de prescription de celui-ci. Certains antibiotiques doivent se conserver au réfrigérateur après reconstitution mais ce n'est pas le cas de tous les antibiotiques

  • Conservation entre +2 et +8°C après reconstitution: Zinnat®, Orélox®, Augmentin®
  • Conservation de +2 à +25°C: Josacine®, Clamoxyl®, Oroken®
  • Ne pas conserver au réfrigérateur: Zéclar®

Attention à la date de péremption! L'utilisation d’antibiotiques de la famille des cyclines périmés peut provoquer des lésions des reins. Prenez l’habitude de rapporter les médicaments non utilisés à votre pharmacien

Prévenir les effets secondaires des antibiotiques

  • Pour éviter les risques de diarrhée liée à la prise d'antibiotiques, prendre conjointement des probiotiques afin de protéger votre flore intestinale.  Lactobacillus GG permet de traiter l’apparition de diarrhées à Clostridium difficile consécutives à un traitement antibiotique. ACTYFILUS®, Arkolevure, DAYANG® Ferments lactiques, Ultralevure®, Probiolog®, Bacilor®, ImoFlora®, Ibsium®,  Lyo Bifidus®, Lactéol® , Ultrabiotique, Supraflor®, Arkolevure®, SUPER DIET® Levure de bière...
  • Les gélules de doxycycline (Doxy, Doxycycline Génériques, Doxygram, Spanor, Tolexine, Vibramycine N), utilisées dans le traitement des infections respiratoires, génitales ou dans le traitement de l’acné, ne doivent pas être avalées en position couchée ni avec une faible quantité d'eau : cela expose à un risque d’inflammation ou d’ulcération de l’œsophage. Il faut avaler ces gélules en position assise avec un grand verre d’eau pour qu’elles descendent correctement dans l’estomac et ne restent pas en contact avec la paroi de l’œsophage.
  • Évitez de consommer de l'alcool pendant un traitement antibiotique (risque d'effet antabuse)
  • Évitez de prendre des compléments alimentaires autre que les probiotiques pendant un traitement antibiotique en raison des risques d'interactions médicamenteuses.

Antibiotiques et grossesse

Il existe peu de données sur les antibiotiques au cours de la grossesse car les femmes et les enfants sont systématiquement écartées des essais cliniques et car les données sur l'animal ne sont pas toujours transposables sur l'espèce humaine. C'est pourquoi, il existe un consensus: La mère est prioritaire. Si un traitement s’avère potentiellement délétère pour le fœtus mais vital pour la mère, il doit être prescrit après discussion. Pour le fœtus, il existe 2 périodes critiques: le premier trimestre (risque tératogène), le troisième trimestre (risque d'intoxication fœtale).  

Antibiotiques utilisables pendant la grossesse

3 groupes d'antibiotiques sont utilisables sans restriction:

  • Bêtalactamines

  • Macrolides (érythromycine® et rovamycine®)

  • Polypeptides (colimycine®)

Utilisation possible de la pyostacine  

Antibiotiques à éviter absolument pendant la grossesse

  • Tétracyclines contre-indiquées en raison du dyschromies et hypoplasies dentaires et du risque de toxicité hépatique chez la mère

  • Aminosides à écarter en raison de leur ototoxicité

  • Quinolones à écarter en raison des troubles de la croissance osseuse

  • Risque tératogène du chloramphénicol, rifampicine, imidazolés

  • Innocuité non établie pour tous les autres antibiotiques

Contre indication des antibiotiques

  • Grossesse et allaitement: voir rubrique précédente
  • Allergie à l'antibiotique
  • Ne pas appliquer d'antibiotiques locaux sur un ulcère et/ou sur un escarre (risque d'irritation locale)

Effets indésirables des antibiotiques

  • Troubles intestinaux: Les antibiotiques peuvent agir de deux façons sur le tube digestif : d’une part, certains d’entre eux ont un effet direct sur son fonctionnement, en provoquant des nausées, des vomissements ou des diarrhées (en accélérant le transit intestinal). D’autre part, tous les antibiotiques perturbent la flore intestinale, qu’ils détruisent de manière plus ou moins accentuée. L’équilibre de cette flore étant modifié, la digestion et le fonctionnement de l’intestin sont perturbés. Cela peut provoquer des maux de ventre, des diarrhées ou des ballonnements.
  • Risque de mycoses. En détruisant la flore bactérienne saprophyte au niveau de la peau et des muqueuses, les antibiotiques sont souvent responsables de mycoses.
  • Risque d'allergie surtout avec: pénicillines, céphalosporines, sulfamides
  • Risque d'urticaire avec certains antibiotiques considérés comme histaminolibérateurs.
  • Risque d'ototoxicité avec certains antibiotiques:  aminosides, érythromycine, vancomycine
  • Risque de photosensibilisation: quinolones, fluoroquinolones, tétracyclines, sulfamides antibactériens. Ces antibiotiques déclenchent des réactions phototoxiques parfois sévères.
  • Risque de tendinites surtout avec la famille des quinolones, avec dans certains cas une rupture possible du tendon d'Achille.
  • Certains antibiotiques peuvent favoriser les régurgitations.
  • Des déficits en vitamine B3 sont fréquents, notamment en cas de traitements prolongés aux antibiotiques
  • Apparition de fatigue.
  • Une exposition précoce aux antibiotiques chez les nourrissons (entre 0 et 6 mois), augmente le risque de développer un asthme durant l'enfance. (Risque X 1,5 chez les enfants n'ayant aucun antécédent familial)*. *Source : K.R Risnes et al : Antibiotic Exposure by 6 Months and Asthma and Allergy at 6 Years: Findings in a Cohort of 1,401 US Children. American Journal of Epidemiology, 2010

Interactions médicamenteuses des antibiotiques

  • Pénicillines: Association déconseillées avec le méthotrexate en raison de l'augmentation de sa toxicité hématologique, due à l'inhibition de sa sécrétion tubulaire rénale par les pénicillines. Association déconseillée avec l'allopurinol en raison du risque accru des réactions cutanées. Prudence avec les anticoagulants (rares cas d'augmentation de l'activité des anticoagulants).
  • Eviter l'association céphalosporines et aminosides (augmentation du risque de néphrotoxicité).
  • Eviter les céphalosporines et les anticoagulants coumariniques (risque hémorragique)
  • L'érythromycine est un inhibiteur enzymatique. Elle inhibe le catabolisme de plusieurs médicaments comme l'ergotamine, la carbamazépine, la ciclosporine, le cisapride, la digoxine, la warfarine, la bromocriptine, l'astémizole. Cette inhibition peut entraîner des élévations importantes de la concentration plasmatique d'un autre médicament administré en même temps et être à l'origine d'effets indésirables parfois graves, comme ceux qui ont été observés avec l'ergotamine.
  • Lincosamides: éviter l'association avec un macrolide ou avec les synergistines. Risque de potentialisation des curarisants. Respecter un intervalle de 2 heures entre les prises d'antiacides et les lincosamides.
  • Synergistines: éviter l'association avec la colchicine (augmentation des effets indésirables de la colchicine), la ciclosporine ou le tacrolimus
  • Les quinolones comportent de nombreuses interactions médicamenteuses décrites dans le chapitre: Quinolones

En cas d'insuffisance rénale

  • Compte tenu de leur néphrotoxicité, la posologie des  aminosides doit être adaptée en cas d'insuffisance rénale.
  • Eviter l'association céphalosporines et aminosides (augmentation du risque de néphrotoxicité), ainsi qu'à toute molécule potentiellement néphrotoxique (amphotéricine B, ciclosporine, cisplatine, diurétiques de l'anse, polymyxines).
  • Eviter l'utilisation des glycopeptides, des quinolones, des tétracyclines et des sulfamides en raison de leur risque de néphrotoxicité

Quand faut-il consulter un médecin?

  • En cas d'apparition de fièvre. Risque de réaction allergique et/ou de résistance à l'antibiotique prescrit
  • En cas de douleur d’allure suspecte, survenant sans effort particulier, il faut contacter son médecin avant de poursuivre le traitement. Risque de tendinite surtout en cas de prescription de quinolones.

Antibiotiques et phytothérapie

Certaines plantes peuvent interférer avec un traitement antibiotique.

Par exemple: Ne pas prendre de fenouil en même temps que la ciprofloxacine (Antibiotique de la famille des fluoroquinolones).

Des études chez le rat ont montré une baisse d'absorption de l'antibiotique.*

Il est recommandé dans ce cas d'espacer de 2 heures la prise de ces deux substances.

Zhu M, Wong PY, Li RC. Effect of oral administration of fennel (Foeniculum vulgare) on ciprofloxacin absorption and disposition in the rat.J Pharm Pharmacol. 1999 Dec;51(12):1391-6. 

Antibiotiques et Compléments alimentaires

Magnésium

Certains antibiotiques (gentamicine) peuvent augmenter la fuite urinaire du magnésium. Une supplémentation en magnésium est donc recommandée en cas de traitement au long cours par la gentamycine.

Probiotiques

Pour éviter les risques de diarrhée liée à la prise d'antibiotiques, prendre conjointement des probiotiques afin de protéger votre flore intestinale.  Lactobacillus GG permet de traiter l’apparition de diarrhées à Clostridium difficile consécutives à un traitement antibiotique. 

ACTYFILUS®, Arkolevure®, DAYANG® Ferments lactiques, Ultralevure®, Probiolog®, Bacilor®, ImoFlora®, Ibsium®,  Lyo Bifidus®, Lactéol® , Ultrabiotique, Supraflor®, SUPER DIET® Levure de bière...

Antibiotiques et gemmothérapie

Mg anti-inflammatoires  

Fagus sylvatica (hêtre) stimulant des gammaglobulines, est indiqué chez les enfants fragilisés par des infections ou par des traitements antibiotiques répétés.    

Antibiotiques et homéopathie

L'homéopathie peut compléter un traitement antibiotique. Voici quelques exemples:

  • Pyrogenium: indiqué dans toutes les infections et/ou tous les états suppuratifs. C'est "l'antibiotique homéopathique". Sucer 3 granules en 7 ou 9 CH, 4 à 5 fois par jour
  • Hepar sulfur à chaque fois qu'il y a du pus. Prendre 4 doses en échelle 9CH, 12CH, 15CH, et 30CH à raison de 1 dose toutes les 12 heures.
  • Silicea : dans les suites de chirurgie en cas de complication infectieuse chronique. Une dose en 9 CH par semaine. Permet d'éliminer un corps étranger mal supporté en 7 CH, sucer 3 granules 3/j
  • Arsenicum album: grand médicament de toutes les infections bactériennes comme virales. Permet de se remettre plus rapidement d'une infection

Drainage homéopathique

  • Penicillium: à prendre à la suite d'une antibiothérapie prolongée ou répétitive
  • Silica marina D8 (sable de mer) permet de drainer une infection bactérienne récidivante.

Liens utiles

Voies de recherche sur les antibiotiques

Curcuma

Obtenu à partir d'extrait des rhizomes du curcuma, le curcumin a montré in vitro des activités anti-oxydantes, anti-cancéreuses, anti-inflammatoires, anti-diabétogènes, anti-parasitaires, mais aussi cicatrisantes et hypocholestérolémiantes. Malgré ses nombreuses activités pharmacologiques, il est impossible d’utiliser le curcumin comme un médicament. En effet, ses caractéristiques physico-chimiques limitent son absorption au travers de la paroi intestinale et son entrée dans les cellules. De plus, il est rapidement métabolisé en une forme inactive. Une équipe de chercheurs indiens* a synthétisé deux nouveaux bioconjugués de curcumin,couplés à l'acide nicotinique. Les deux bioconjugués obtenus contiennent un noyau hétérocyclique, structure souvent retrouvée dans les molécules antibiotiques. L’activité antibactérienne de ces bioconjugués a été étudiée sur 4 agents pathogènes importants en médecine humaine : Enterococcus faecium, Klebsiella pneumoniae, Escherichia coli et Pseudomonas aeruginosa. Ont été déterminées notamment les concentrations minimales inhibitrices et les concentrations minimales bactéricides des bioconjugués pour chaque bactérie. L’activité antibactérienne des deux bioconjugués s’est révélée supérieure à celle du curcumin dans le cas de Klebsiella pneumoniae et E. coli. En revanche, leur activité antibactérienne est plus faible que celle du curcumin dans le cas de Enterococcus faecium et Pseudomonas aeruginosa. Le mécanisme responsable de cette différence est actuellement en cours d’étude. Des essais cliniques restent à réaliser pour évaluer l’intérêt et la place de ces bioconjugués dans l’arsenal actuel des antibiotiques.

*Pandey A et coll. : Antibacterial activities of curcumin bioconjugates.

Teixobactin

Le teixobactin est un antibiotique isolé à partir des bactéries capables de se multiplier dans le sol. Cet antibiotique est capable de se lier aux précurseurs des peptidoglycanes et à l’acide teichoïque qui sont deux composantes importantes des membranes bactériennes. Il serait capable de lutter contre une large gamme de bactérie à Gram positif, y compris le Clostridium difficile et le Bacillus anthracis. Il serait aussi actif contre les Staphylocoques dorés et le Mycobacterium tuberculosis sans engendrer de phénomènes résistance à l’encontre de cet antibiotique. Le teixobactin est en revanche inefficace contre la majorité des bactéries à Gram négatif, à l’exception de certaines variétés d’Escherichia coli.* Plusieurs essais doivent encore confirmer son innocuité et sa stabilité mais les chercheurs américains qui l'on découvert éspèrent son utilisation chez l'homme dès 2020.

*A new antibiotic kills pathogens without detectable resistance Revue Nature

Articles en relation

Partager ce contenu