Recherche dans le blog

Catégories

Cystites, infections urinaires

Publié le : 23/11/2017 14:19:08
Catégories : Infectiologie

> Qu'est-ce qu'une cystite ou une infection urinaire?

> Facteurs de risque de cystite ou d'infection urinaire

> Que faire en cas de cystite?

> Examen urinaire = ECBU

> Comment traiter une cystite ou une infection urinaire?

> Quand faut-il consulter un médecin?

> Liens utiles

Traitements complémentaires naturels

> Oligothérapie

> Homéopathie

> Phytothérapie

> Gemmothérapie

> Aromathérapie

> Prostatite et aromathérapie

> Compléments alimentaires

Qu'est-ce qu'une cystite ou une infection urinaire?

"Tous droits réservés à Pulsations Multimedia-« Allodocteurs.fr »- site du portail du groupe France Télévisions spécialisé sur la thématique de la santé. "

La Cystite simple est une inflammation de la vessie et de l'urètre d'origine infectieuse. L'infection est limitée à l'urine et à l'urothélium. La pyélonéphrite comporte une atteinte bactérienne du rein et du bassinet. Dans la majorité des cas, les germes proviennent de l'intestin (entérobactéries (d'origine fécale): Escherichia coli dans 75 à 80% des cas) et la contamination se fait par migration ascendante, ce n'est pas une maladie sexuellement transmissible.

Epidemiologie

Les infections urinaires touchent plus facilement les femmes (40 à 50% des femmes ont au moins une infection urinaire au cours de leur vie), avec un pic entre 20 et 30 ans et un deuxième pic en période post ménopausique. La raison est purement anatomique car l'urètre est très court chez la femme (environ 2cm) et, est très facilement colonisé par les germes présents au niveau des organes génitaux et/ou de l'anus

Les principaux symptômes

  • Pollakiurie (mictions fréquentes et peu abondantes), mictions impérieuses, voire incontinence chez le sujet âgé
  • Brulure mictionnelle,
  • Pesanteur vésicale,
  • Hématurie (présence de sang dans les urines dans 30% des cas), liée à un saignement de la muqueuse vésicale hyperhémiée par l'inflammation; Elle ne constitue pas un facteur de gravité.
  • Urines troubles malodorantes.

Les germes responsables

Dans 75 à 95% des cas, on retrouve Escherichia coli, mais on peut aussi retrouver des germes comme les Klebsielles voire Staphylococcus saprophyticus

Infection urinaire chez l'homme

Chez l'homme, l'infection urinaire basse implique celle des tissus environnants et s'accompagne de prostatite, d'urétrite et d'épidymite. La complication la plus fréquente est la récidive.

Infection urinaire chez le nourrisson

Chez le nourrisson et le jeune enfant, l'infection urinaire est souvent associée à une anomalie fonctionnelle ou anatomique des voies urinaires, dont la plus fréquente est le reflux vésico-urétéro-rénal (passage de l'urine à contre courant dans les uretères et le rein). Au cours de la croissance, un bon nombre de flux disparaissent avec la maturation du fonctionnement vésico-sphinctérien. Les signes cliniques sont peu spécifiques: mauvaise prise pondérale, irritabilité, troubles du sommeil, maux de ventre... Toute fièvre inexpliquée chez un nourrisson doit faire rechercher une infection urinaire.

Infection urinaire chez l'enfant

Chez l'enfant plus grand, l'infection urinaire peut être favorisée par une mauvaise hygiène, une constipation ou une oxyurose. On la retrouve le plus souvent chez la petite fille qui se plaint de dysurie, des plaintes ou des pleurs au moment de la miction. La fièvre est modérée (<38,5°C) ou absente.

Infections urinaires pendant la grossesse

Souvent asymptomatique ou réduite à une fièvre isolée persistante, elle doit être recherchée et traitée systématiquement pour éviter une pyélonéphrite dont la fréquence est plus grande pendant la grossesse. Cela s'explique par l'obstacle fonctionnel et mécanique que représentent la dilatation des voies excrétrices et l'utérus gravide. Il existe un risque de complication septique fœtale (fausse couche, retard de croissance intra-utérin ou accouchement prématuré)

Les germes sont souvent identiques des autres cystites, mais un antibiogramme est justifié d'emblée.

Le saviez-vous?

Chez la femme enceinte, la progestérone inhibe le péristaltisme des voies urinaires et l'utérus comprime les uretères, ce qui provoque une stase urinaire. De plus, la grossesse entraine une glycosurie physiologique favorisant la survenue d'une infection.

Facteurs de risque de cystite ou d'infection urinaire

  • Vêtements en matière synthétique et/ou trop serrés qui favorisent la macération
  • Les bains en piscine ou prolongés en baignoire (produits désinfectants et produits de bain agressifs). Les bacs à sable (enfants), le contact avec les animaux familiers non suffisamment vermifugés...
  • Grossesse (dilatation physiologique des voies urinaires et variations hormonales). Les infections urinaires constituent un risque d'accouchement prématuré.
  • Utilisation de spermicides
  • Diabète, glycosurie...
  • Femmes immunodéprimées (VIH, Greffe...)
  • Ménopause, femmes âgées de plus de 65 ans (diminution des sécrétions vaginales et augmentation du pH vaginal qui favorise la colonisation et la prolifération des bactéries d'origine digestive au niveau du vagin);
  • Tout déséquilibre de la flore vaginale (utilisation de spermicides, antibiothérapie...).
  • Maladies neurologiques, troubles du transit (constipation), prise insuffisante de boisson.
  • Troubles du comportement mictionnel: mictions rares, retenues, incomplètes, hypertrophie de la prostate.
  • Succession de traitements antibiotiques (décapage de la flore intestinale et/ou vaginale)
  • Hospitalisation: risque d'infections nosocomiales

Que faire en cas de cystite ou d'infection urinaire?

Les conseils hygiéno-diététiques sont la base du traitement préventif et ils peuvent même guérir une cystite récidivante en l'absence de complications.

  • Boire beaucoup d'eau, au moins 2 litre par jour, par petites quantités réparties tout au long de la journée. Éviter les eaux gazeuses, les sodas, privilégier les eaux de source.
  • Acidifier les urines en consommant de la vitamine C ou certains aliments riches en vitamine C. Consommer des aliments acidifiant les urines: tomates, citrons, oranges, pamplemousse... Augmenter le volume de vos urines avec du raisin, de la mangue et des prunes
  • Limiter la consommation d'épices, d'excitants (caféine) et d'alcool. Eviter la consommation d'aliments irritants (vin blanc, asperges...) qui provoquent des symptômes similaires à une infection urinaire sans réelle prolifération bactérienne
  • Uriner régulièrement toutes les 2 à 3 heures, avant et après un rapport sexuel et au coucher. Vider complètement la vessie, à chaque miction Ne pas se retenir !!!
  • Nettoyer le périnée d'avant en arrière après être allé à la selle. Ne pas utiliser des savons antiseptiques (Solubacter®, Septivon®) sans avis médical et jamais au long cours. Ne pas faire d'irrigations vaginales, et attention à l'excès d'hygiène!!!. Utiliser un produit d'hygiène intime doux, adapté (pH physiologique) : Lactacyd® fémina, Rogé Cavaillès® Intime Extra doux, Hydralin® Apaisa, Saugella® antiseptique à base de thym...
  • Eviter les diaphragmes et les spermicides qui peuvent déséquilibrer la flore vaginale et favoriser les infections urinaires Éviter les pantalons et sous-vêtements trop serrés, les matières synthétiques qui favorisent la macération. Changer vos sous vêtements régulièrement et changer fréquemment de tampons et serviettes hygiéniques durant les règles car ils peuvent véhiculer des germes pathogènes. Lutter contre la constipation et les diarrhées, qui propagent les germes.
  • Rééquilibrer la flore intestinale (cure de probiotiques adaptés) surtout en cas de cystites récidivantes
  • Chez l'enfant: éviter les bains prolongés irritants (bains moussants) avec d'autres enfants plus grands ou des adultes. Ne pas utiliser de lait de toilette trop agressifs. Ne pas les laisser jouer avec des animaux de compagnie non vermifugés...
  • Attention aux sports type équitation, moto, vélo (irritations et chocs)

Examens urinaires, ECBU

Bandelettes urinaires

  • Les nitrites signent la présence d'entérobactéries
  • Les leucocytes témoignent de l'inflammation

En cas de résultat négatif, on peut affirmer qu'il n'y a pas d'infection (valeur prédictive négative >98%).

Le dépistage est proposé systématiquement à toutes les femmes enceintes à partir du 4ème mois de grossesse, il est suivi d'un ECBU en cas de positivité. Une bactériurie chez la femme enceinte impose également une antibiothérapie

Uritest®2, ...

ECBU

  • L'ECBU: Examen Cyto Bactériologique des Urines n'est pas effectuée d'emblée. Il est en revanche systématique en cas d'infection urinaire récidivante ou d'emblée chez la femme enceinte. Il permet de rechercher une infection urinaire et de retrouver la bactérie responsable.
  • En cas d'isolement d'un germe (plus de 1 million/ml) sur ECBU, et si la leucocyturie est supérieure à 10 000 leucocytes/ml, on teste des antibiotiques sur cette bactérie in vitro (Antibiogramme) pour indiquer au clinicien à quels antibiotiques le germe est sensible.

Recueil des urines

Après un minimum de stagnation des urines dans la vessie pendant au moins 4 heures. Le recueil des urines exige des précautions particulières d'asepsie. Après une toilette locale, on effectue une désinfection au Dakin® du méat urinaire.

Pour l'adulte: Uriner un premier jet dans les toilettes et le reste dans le flacon stérile remis par le laboratoire ou par votre pharmacien. Rapporter vos urines au laboratoire ou à la pharmacie dans l'heure qui suit.

Chez le nourrisson, on pose une poche stérile pédiatrique Urinocol® et on laisse en place le dispositif jusqu'à la miction (laisser en place 30 minutes maximum). Transvaser ensuite le contenu du collecteur dans un flacon stérile.

Examens complémentaires

Ils sont orientés par l'interrogatoire et la clinique.

  • Ils comportent une échographie rénale et vésicale.
  • Une cytoscopie est proposée dans certains cas à risque ou en cas d'épisodes aigus d'hématurie, surtout si la femme est fumeuse ou a plus de 40 ans, ou chez les femmes sans risque mais qui font des récidives d'infection malgré un traitement bien conduit.

Traiter les cystites récidivantes par oligothérapie

Traitement adjuvant anti-infectieux

Oligosol® Cuivre :  L’oligoélément cuivre est reconnu pour ses propriétés anti-infectieuses: prendre 1 ampoule en sublingual 3 fois par jour pendant 3 jours

Prévenir les infections urinaires récidivantes

Oligosol® Manganèse-Cuivre : 1 ampoule par jour en sublingual à poursuivre en relais du traitement par le cuivre.

Traiter une cystite par homéopathie

> Recommandations générales

> Traitement aigu

> Traitement diathésique

> Drainage homéopathique

Recommandations générales

Le traitement homéopathique ne dispense pas d’un traitement antibiotique s’il s’avère nécessaire. Il permet d’améliorer le confort, de soulager plus rapidement et de prévenir les récidives.

Dans tous les cas, en attendant la consultation homéopathique

Sérum anticolibacillaire 5CH : 1 ampoule buvable toutes les 6 heures pendant 3 jours
Hépar sulfur calcareum 9CH: sucer 3granules 3/jour

Traitement aigu

  • Si les crises sont modérées: Formica rufa composé, 10 gouttes 3/jour
  • Formica rufa 5,7CH: Urines de mauvaise odeur. Cystite déclenchée par le froid surtout humide. Fatigue intense. Alternant avec de la constipation et des crises de diarrhées fétides. Douleurs rhumatismales
  • Envie d’uriner intolérable pour quelques gouttes qui vous brulent. Douleur intense, voire présence de sang dans les urines: Cantharis 5CH 3 granules 5/jour
  • Vous ressentez des brûlures et ne parvenez pas à vous contenir quand vous toussez: Causticum 5CH sucer 3 granules 5/jour
  • Souffrance accentuée en fin de miction: Sarsaparilla 5CH 3 granules 5/jour
  • Cystite d’origine nerveuse (non infectieuse) persistante et chronique qui s’aggrave après les rapports sexuels: Staphysagria  9CH 5 granules 4/jour
  • Cystite déclenchée par une émotion forte: Pulsatilla
  • Uva ursi  5CH: brulures post mictionnelles, urines purulentes évoluant de façon chronique.
  • Equisetum hiemale 9CH si douleur augmentée à la pression vésicale du bas ventre. Pesanteur avec tendance à l’incontinence. Aggravation en fin de miction. Mictions urgentes, avec douleurs urétrales brûlantes, piquantes, parfois douleur remontant jusque dans le rein droit.
  • Cystites liées aux cycles: cystites inter ou prémenstruelles: Folliculinum
  • Autres traitements intéressants: Aconit, Apis, Capsicum, mercurius, Pareira brava, Populus tremiloides…

Traitement diathésique

Chaque diathèse oriente le médecin homéopathe vers des traitements spécifiques. Les personnes sujettes aux infections urinaires sont surtout de type sycotique, mais on peut aussi retrouver des infections urinaires chez le tuberculinique.

 

Diathèse sycotique

Thuya : suite à des antibiothérapies à répétition, condylomes, leucorrhées jaunes, verdâtre, cellulite, transpiration au niveau des zones pileuses

Medorrhinum: infections à répétition, agitation

Nitricum acidum: irritations aphtoïdes des muqueuses urogénitales avec impression de plaie à vif. Saignant facilement.Femme souvent déprimée, maigre asthénique, refus de toute compassion, de sympathie, de consolation.

Causticum: brûlures des muqueuses trachéo-laryngées gastriques et génitales.Constipation, amaigrissement

 

Diathèse tuberculinique

Tuberculinum:  problèmes ORL à répétition, sujet maigre nerveux très sensible au froid humide. Besoin de changements (déménagements, voyages, vie sociale…)

Pulsatilla : insuffisance veineuse des membres inférieurs. Besoin fréquent d’uriner en position couché sur le dos. Leucorrhée, incontinence aux émotions.

Sepia officinalis : pesanteur sus pubienne. Incontinence urinaire nocturne. Leucorrhée irritante jaune verdâtre. Déprime, Constipation, Lombalgies améliorées par l’effort ou par des mouvements violents.

 

Autres diathèses

Des infections urinaires se manifestent parfois chez le Psorique (Lycopodium, Arsenicum album, Silicea) et plus rarement chez le luétique (Lachesis, Mercurius vivus)

Drainage homéopathique

Pour éviter les récidives et les cystites à répétition, l’homéopathie en traitement de fond donne d’excellents résultats:

  • Sepia officinalis 9CH: 1 dose par semaine
  • Vessie D8: 1 Ampoule un jour sur 2 ou un jour sur 3 en sublingual en alternance avec
  • Fusarium D8 et Penicillium candidum D8 en cas de cystites à répétition

Autres draineurs des voies urinaires: Equisetum hiemale 6D, Formica rufa 6D, Berberis 3D, Solidago 3D, Sarsa parilla 6D, Pareira brava 6D

En lithothérapie déchélatrice, méthode permettant de libérer les éléments minéraux naturellement présents dans nos tissus

Cystites chroniques: Bornite D8 (FeCu) une ampoule le matin, Pyrite de fer D8 une ampoule le midi, Quartz D8 une ampoule le soir. Prendre une ampoule de chaque tous les jours pendant 2 mois.

Traiter une cystite par phytothérapie

> Recommandations générales

> Canneberge

> Bruyère

> Busserole

> Hibiscus

> Plantes diurétiques

> Tisane désinfectant les voies urinaires

Recommandations générales

La phytothérapie peut apporter une aide précieuse en cas de cystite.

Certaines études cliniques prouvent que l’utilisation des plantes versus antibiotiques, permet d’arriver aux mêmes résultats sans entraîner de phénomènes de résistances aux antibiotiques!

Toutefois, il faut frapper fort et vite car les plantes sont efficaces à condition d’être prises dès les premiers symptômes

Astuce

Afin d’améliorer les bienfaits des plantes, il est préférable d’aromatiser vos tisanes contre la cystite avec du miel de bruyère. Ce miel récolté dans les Landes et en Sologne est épais, brun, de saveur forte de caramel.

Canneberge

La canneberge ou Cranberry est reconnue comme étant efficace aussi bien sur la prévention que sur les infections urinaires.

La Cranberry ou canneberge (Vaccinium macrocarpon) est une baie rouge de la même famille que l’airelle, très répandue en Amérique du Nord. Les extraits contenus dans le jus d’airelle contiennent 2 substances jouant un rôle dans le mécanisme d’adhésion d’Escherichia coli sur la paroi vésicale. Les pro-anthocyanidines de Type A (PAC) se fixent sur les adhésines d’Escherichia coli, empêchant alors à la bactérie de se fixer sur le tractus urinaire. Le jus d’airelle acidifie aussi le pH urinaire en le rendant ainsi bactériostatique.

Attention, pour avoir une efficacité prouvée, il est indispensable d’utiliser une dose quotidienne minimale de 36mg de PAC (dose recommandée par l’ANSM)!

 

Recommandations

  • Indiqué pour les femmes sujettes aux infections urinaires récidivantes dans uncadre préventif.
  • Indiqué aussi dès les premières sensations de brûlures: traitement de 5 jours. Attention si fièvre ou absence d’amélioration, consulter rapidement votre médecin!
  • Chez les hommes souffrant d’un adénome de la prostate, elle s’emploie pour réduire les risques d’urétrite ou d’infections urinaires.
  • Prendre une dose quotidienne minimale de 36mg de PAC (dose recommandée par l’ANSM). Les PAC=Proanthocyanidines permettent de décoller les E. coli. Faire une cure de 10 jours par mois ou en continu pendant 1 à 3 mois. En cas de cystites post coïtales, prendre 1 comprimé après le rapport.
  • Ne remplace pas un traitement antibiotique ciblé.
  • Ne pas associer avec la warfarine Coumadine® (interaction avec cet anticoagulant)

Acygil, Arkofluides® Confort urinaire, Cranberryne Arkogélules®, Cyscontrol®, Cystera® Premium, Cystiberry®, Cystinat®, Cystiregul®, Dayang confort urinaire, Dayang confort urinaire flash & stop, Duab, Elusanes urinaire, Feminabiane CBU, Gyn-delta® confort urinaire, GyndeltaPrim, Marque Verte® Confort Urinaire, Monurelle®, Physionorm cranberry, Précyst®, Urell poudre, Urell Gélules, Urisanol®

Bruyère

La fleur de bruyère (Erica cinera,Callunia vulgaris) contient des pro-anthocyanosides et des flavonoïdes qui ont des propriétés anti-inflammatoires. Fortement diurétique, elle permet d’augmenter le volume des urines et favorise l’élimination des toxines et des germes. Les polyphénols de la bruyère sont efficaces sur les entérobactéries impliquées dans les infections urinaires.

Cette plante contient aussi de l’acide ursolique, anti-inflammatoire par inhibition de la synthèse des prostaglandines lors du métabolisme de l’acide arachidonique.

Bruyère sommités fleuries 30 g/l à boire dans la journée ou Callunia vulgaris Teinture mère, 50 gouttes 3 fois par jour à diluer dans un verre d’eau

GyndeltaPrim….

Busserole

La feuille de busserole (Uva ursi) est riche en arbutine ou arbutoside qui est métabolisée dans l’organisme en hydroquinone, un puissant antibactérien urinaire et intestinal sur les colibacilles (propriétés bactériostatiques)
Grâce à ses tanins, la busserole possède en plus des propriétés anti-inflammatoires et diurétiques.

Astuce

Afin d’améliorer l’activité de la busserole, il est conseillé de prendre les gélules avec un grand verre d’eau alcaline (type Vichy Célestins®…) Si vous prenez de la busserole, évitez de prendre conjointement de la vitamine C qui en acidifiant les urines, réduit l’activité de la busserole.

Précautions:

Cette plante n’est pas recommandée chez la femme enceinte

Hibiscus

L’hibiscus est fortement utilisé en Afrique de l’ouest comme antiseptique urinaire. Il stimule les fonctions d’élimination

Acygil, Marque verte® Hibiscus Fleurs

Plantes diurétiques

En cas d’infection urinaire, l’utilisation de plantes diurétiques permet d’augmenter le volume et la fréquence des urines, ce qui contribue à un meilleur nettoyage de la vessie

Prêle, Bugrane, pissenlit, solidage…

Tisane désinfectant les voies urinaires

Prendre une cuillère à soupe du mélange pour une tasse et laisser infuser 10 minutes

Boire 3 à 6 tasses par jour

Prévenir les cystites par gemmothérapie

L’utilisation d’extraits de bourgeons est intéressante en prévention.

On utilise dans ce cas les bourgeons d’airelle, les bourgeons de cassis, les bourgeons de genévrier et les bourgeons d’églantier.

Il est conseillé de prendre ces extraits de bourgeon de façon dissociée à quelques minutes d’intervalle, à raison de 5 à 30 gouttes par jour.

Traiter une cystite par aromathérapie

Précautions d'emploi

  • Avant d'utiliser pour la première fois une ou plusieurs huiles essentielles, il faut dépister une intolérance ou une allergie. Avant d’appliquer une HE sur la peau, et principalement quand il s’agit d’un enfant, faire un test: sur la face interne de l’avant bras, appliquer quelques gouttes du mélange avant de l’utiliser. En cas d’allergie ou d’intolérance, apparaîtront rapidement rougeur et démangeaisons. Dans ce cas, ne pas faire le traitement.
  • Eviter toute exposition solaire dans les 3 heures qui suivent l'application d'une ou de plusieurs huiles essentielles sur la peau.
  • Attention, sauf mention contraire la plupart de ces huiles essentielles ne doivent pas être appliquées pures, il faut les diluer dans une huile végétale ou dans un shampooing avant de les appliquer localement.

Contre indiqué chez les enfants de moins de 12 ans, déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement

Traitement interne

Les huiles essentielles

HE Cannelle de Ceylan

L’huile essentielle d’écorce de cannelle de Ceylan est un anti-infectieux puissant qui agit sur la sphère urogénitale. En raison du risque d’hépatotoxicité, L’utilisation conjointe d’une huile essentielle hépatoprotectrice comme l’huile essentielle de citron, est recommandée. Ne pas utiliser l’huile essentielle de cannelle de façon prolongée. Contre indiquée en cas d’épilepsie, d’asthme, de gastrite ou d’ulcère gastro-duodénal, d’hépatite.

Utiliser une goutte d’ HE Cannelle de Ceylan, avec une goutte d’huile essentielle de citron sur un comprimé neutre, trois fois par jour pendant sept jours.

HE d’origan compact

L’huile essentielle d’origan compact est une huile essentielle antiseptique des voies urogénitales. Prendre une goutte trois fois par jour pendant cinq jours sur un comprimé neutre. A associer aussi avec une goutte d’huile essentielle hépatoprotectrice comme huile essentielle de citron

Autres huiles essentielles anti-infectieuses puissantes: HE Sarriette des montagnesHE de Thym sont des huiles essentielles intéressantes dans cette indication. Il faut aussi les associer avec une goutte d’huile essentielle hépatoprotectrice comme l’huile essentielle de citron

Capsules ou gélules d'huiles essentielles à avaler

Des compléments alimentaires associent différentes huiles essentielles antiseptiques et diurétiques. Ils sont réservés à l’adulte.

Cystera® Premium, Olioseptil® Voies Urinaires, Pranarôm Oleocaps 2, …

Traitement externe

Prendre 6 gouttes du mélange 3/jour en massage sur le bas ventre et le bas du dos, pendant 7 à 10 jours

Traiter une prostatite par aromathérapie

Prendre 3 gouttes du mélange sur un quart de sucre à sucer ou dans une cuillère à café d'huile d'olive 3/jour pendant 15 jours. Contre indiqué avant 12 ans

Agir sur les cystites par les compléments alimentaires

Les compléments alimentaires à visée urinaire sont essentiellement composés de canneberge ou de cranberry, associés à d’autres plantes antiseptiques ou diurétiques, à de la vitamine C pour son effet anti-infectieux, à des probiotiques pour rétablir un équilibre au niveau de la flore génitale ou encore à des huiles essentielles.

Acygil, Arkofluides® Confort urinaire, Cranberryne Arkogélules®, Cyscontrol®, Cystera® Premium, Cystiberry®, Cystinat®, Cystiregul®, Dayang confort urinaire, Dayang confort urinaire flash & stop, Duab, Elusanes urinaire, Feminabiane CBU, Gyn-delta® confort urinaire, GyndeltaPrim, Marque Verte® Confort Urinaire, Monurelle®, Physionorm cranberry, Précyst®, Urell poudre, Urell Gélules, Urisanol®

Quand faut-il consulter un médecin?

  • Si vous êtes un homme, un enfant, une personne âgée ou enceinte
  • Si les symptômes durent depuis plus de 24H
  • Consulter si les signes cliniques persistent plus de 3jours après le début du traitement. Une hospitalisation est parfois nécessaire dans ce cas.
  • En cas de fièvre, de frissons ou de douleurs lombaires (suspicion de pyélonéphrite)
  • En cas de récidives fréquentes (plus de 3 ou 4 par an)
  • En cas de douleurs tendineuses sous traitement par fluoroquinolones.

Dans ces cas, une consultation médicale s'impose

Liens utiles

Produits associés

Articles en relation

Partager ce contenu

NEWSLETTER

J'accepte que les informations saisies soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale qui peut en découler. Vous référer à la politique de confidentialité en cliquant Ici