Livraison express 48H | Livraison en commerce de proximité : 5,75€ | Livraison Offerte dès 100€ d’achat

Recherche dans le blog

Catégories

Laits infantiles

Publié le : 15/12/2017 15:47:20
Catégories : Puériculture

> Besoins nutritionnels de bébé

> Que faut-il penser du lait de vache?

> Quelles sont les caractéristiques d'un lait infantile?

Si bébé a des problèmes de digestion

> Laits acidifiés: Laits avec ferments lactiques

> Laits additionnés de prébiotiques

> Laits rassasiants ou laits satiétés

> Laits anti-régurgitations ou anti-reflux

> Laits confort

> Laits anti constipation

> Laits pour diarrhée

> Laits anti colique

Les laits pour les bébés allergiques

> Laits hypoallergéniques

> Substituts de lait aux hydrolysats extensifs de protéines ou HPLV

> Substituts de lait à base d'acides aminés

> Laits de soja

> Laits à base de protéines de riz

Les autres types de lait

> Laits pour prématurés

> Laits relais

> Laits à taux de protéines réduit

> Laits croissance

> Lait pour bébé à base de lait de chèvre

> Le danger des laits végétaux pour les bébés

Les besoins nutritionnels de bébé

  • De 0 à 6 mois, l'alimentation du nourrisson doit être exclusivement lactée car les capacités rénales ne peuvent supporter de trop grandes quantités de protéines et d'électrolytes. L'équipement enzymatique ne peut digérer de grandes quantités d'amidon. Les laits premier âge = préparations pour nourrissons s'adressent aux bébés de zéro à six mois.
  • De 6 mois à 1 an, on passe au lait deuxième âge= laits de suite. Les laits de suite contiennent des concentrations plus élevées de protéines, de glucides, de minéraux, de Vitamine D et d'acide folique. On peut introduire progressivement des aliments autres que le lait.
  • De 1 an à 3 ans, préférer les laits de croissance. Ces laits sont à préférer au lait de vache car ils apportent plus de fer, d'acides gras essentiels et moins de protéines, à raison de minimum 500 ml par jour.

Que faut-il penser du lait de vache?

Le lait de vache présente des quantités excessives de protéines et de sodium.

A l'inverse, les teneurs en fer, en vitamine C et, en acides gras essentiels sont très insuffisants.

Les excès en sels minéraux du lait de vache augmente sa charge osmotique et provoque un excès de travail pour les reins du nourrisson avec un risque accru de déshydratation.

Quelles sont les caractéristiques d'un lait infantile?

Teneur en fer

Même si les teneurs en fer du lait maternel et du lait de vache sont identiques, le fer contenu dans le lait de vache est beaucoup moins bien assimilé (5 à 10 fois moins). C'est pourquoi, il faut privilégier des laits infantiles enrichis en Fer

Teneur en acides gras rapport linoléique/alpha-linolénique

Les laits infantiles contiennent un rapport linoléique/alpha-linolénique) compris entre 5 et 15. Privilégiez les laits ayant un rapport proche de 5. Plus le lait a un rapport faible, plus il est riche en acide gras mono insaturés. Ces lipides favoriseraient le développement cognitif et l'acuité visuelle.

Rapport caséine/ protéines solubles

Les protéines solubles sont la lactoferrine, la lactalbumine, les immunoglobulines et les lysozymes. C'est l'indice de qualité nutritionnelle des protéines.

  • La caséine flocule en milieu acide et à tendance à rendre le lait plus épais (au niveau de l'estomac). Une teneur en caséine importante augmente la sensation de satiété par ralentissement de la vidange gastrique, mais favorise la constipation.
  • Une teneur importante en protéines solubles (majoritaires dans le lait maternel) est plus digeste pour le nourrisson, par respect du pouvoir d'élimination rénale et rend les selles plus molles, d’où une utilisation en cas de constipation ou de coliques.
  • Ce rapport est de (30/70) pour le lait maternel

Rapport lactose/dextrine-maltose = apports en sucres

Plus la teneur en lactose est élevée, plus le transit intestinal est facilité (anti-constipation). Mais attention; le lactose en excès (non digéré) est fermenté avec production de gaz et expose à un risque élevé de coliques par saturation des capacités lactasiques du nourrisson.

Laits acidifiés: Laits avec ferments lactiques

La flore intestinale du nourrisson est majoritairement constituée de bifidus. Un trop fort taux de caséine ralentit mécaniquement le transit et n'est pas favorable au développement des bifidus et des bactéries lactiques, d'où l'intérêt d'enrichir en bifidus les laits plus riches en caséine que le lait maternel (40% de caséine). Ces laits ont un pH acide (pH5), facilitant le travail gastrique. Ils sont indiqués pour traiter l'immaturité des fonctions digestives du nourrisson (régurgitation et/ou coliques ,constipation). 

Gallia® Apaisa, Gallia® Lactibifidus, Guigoz® Evolia, Guigoz® Transit, Nidal® natea....

Certains, en plus des ferments, renferment de l'amidon de maïs renforçant ainsi la digestibilité du lait: 

Gallia® Digest premium, Blédilait® Confort premium, Nidal® confort, Pélargon®

Laits additionnés de prébiotiques

Il s'agit de préparations augmentées de glucides complexes (fructo-oligosaccharides et galacto-oligosaccharides), capables de stimuler la croissance et/ou l'activité métabolique des Bifidobactérium et Lactobacillus présents dans l'intestin. Ceci vise à reproduire l'écosystème intestinal d'un bébé nourri au sein Les pré biotiques permettent le développement d'une flore qui intensifierait les défenses immunitaires et exerceraient un effet préventif contre les diarrhées.

Milumel® Premium, Conformil®, Gallia® Calisma

Laits rassasiants ou laits satiétés

Plus un lait est riche en caséine et pauvre en lactose (rapport caséine/protéines solubles 40/60), plus le nourrisson est rassasié et son transit est lent. A l'inverse, plus un lait est riche en protéines solubles et riche en lactose, plus le transit est rapide et l'appétit stimulé. Les laits adaptés aux "bébés gloutons" offrent un apport énergétique à libération prolongée. Ils sont spécifiquement conçus pour retarder la sensation de faim sans altérer la courbe de poids Ils ont un léger goût sucré ou de miel

Novalac® Satiété, Enfamil® Nutri Baby, Lémiel®, Milumel, Picot® bébé gourmand...

Laits anti-régurgitations ou anti-reflux

Les laits AR sont vendus exclusivement en pharmacie (sur avis du corps médical). Ils sont enrichis en caséine. Fréquentes au cours des premières semaines de vie, les régurgitations correspondent à un retard de maturation du système antireflux du bas de l'œsophage. Différentes formules existent: celles épaissies par de la farine de caroube, de pomme de terre et celles épaissies avec de l'amidon précuit de riz ou de maïs.

  • Les aliments épaissis avec de l'amidon de maïs présentent l'avantage de rester relativement fluides dans le biberon. Leur viscosité augmente au contact de l'acidité naturelle de l'estomac. Bébé ne doit pas fournir plus d'effort pour téter; l'amidon est de plus totalement digéré et n’entraîne pas de troubles digestifs à type de flatulences et/ou de coliques et/ou de diarrhées dans les jours suivant l'introduction du lait AR: Physiolac AR®, Novalac AR®, Allernova AR®
  • Les laits épaissis à l'amidon de pomme de terre: Nidal AR®, Guigoz AR®
  • Les laits épaissis à l'amidon précuit de rizEnfamil AR®, Picot AR®
  • Les laits épaissis à la gomme de caroube ne présentent pas de risque d'induire une constipation car elle est riche en fibres (farine de graine de caroube et non de fruit qui lui, est constipant), toutefois, elle peut entraîner des problèmes de flatulences et/ou de coliques et/ou de diarrhées dans les jours suivant l'introduction du lait AR: Modilac Expert AR®, Novalac AR®, Milupa AR®, Gallia AR®Picot AR®
  • On peut aussi ajouter extemporanément dans un lait classique un épaississant, à base de pectine, d'amidon de maïs ou de gomme de caroube (GALLIA Gumilk®, Magic Mix®, Gélopectose®...) en général à la dose de une mesurette pour 100ml de lait.

Certains épaississant accélèrent le transit comme GALLIA Gumilk®, d'autres ont tendance à ralentir le transit comme Gélopectose® et Magic Mix®. L'utilisation de laits AR chez un bébé prématuré ne doit se faire que sur avis médical

Laits confort

Ce sont des laits standards légèrement épaissis . Ils ont une action sur les régurgitations mais moins forte que dans les laits anti-régurgitation car leur teneur en amidon est inférieure. Ils font parfois l'objet d'une adjonction de bifidus. Ils sont l'équivalent en Grande Distribution des laits anti-régurgitations en Pharmacie

Laits anti constipation

  • Laits au rapport caséine/protéines solubles < ou égal à 1 (Modilac® Expert Transit+, Novalac® calinova). Ces laits contribuent à une meilleure motilité intestinale. Contrairement aux laits standards où ce rapport est supérieur à 1: une telle modification rend le lait plus fluide et des selles plus molles.
  • Laits contenant 100% de lactose comme glucides (Enfamil® Premium 1, Modilac® transit). Chez le nourrisson, tout le lactose ingéré n'est pas digéré. il atteint le côlon où il fermente en acides organiques et gonfle la charge osmotique, ce qui fait augmenter la fréquence des selles.
  • Lait fermentés (Gallia® lactofidus, Nidal® Pélargon...): ces laits se rapprochent du lait maternel en stimulant la croissance des bactéries bifidogènes au niveau intestinal.
  • Cas du Conformil®: ce lait contient exclusivement des protéines solubles hydrolysées, des pré biotiques et de l'amidon de pomme de terre... Sa fraction lipidique composée de triglycérides comprenant un palmitate en position bêta favoriserait l'absorption du calcium et augmenterait le volume des selles.

Laits pour diarrhée

Si votre bébé  a la diarrhée, il faut remplacer son lait habituel par un lait de substitution sans lactose (hydrolysats de protéines) car le lactose est irritant pour les intestins et aggrave la diarrhée.

Al110®,  Diarigoz®, Diarinova, Galia diargal®HN®25, Modilac®, Novalac diarinova, O-Lac®, Osmolac®….

Ces laits doivent être utilisés en parallèle d'un soluté de réhydratation par voie orale. Ils sont prescrits systématiquement si votre bébé est déjà nourri au lait HA quel que soit son âge pendant une durée de une, deux ou trois semaines.Pour les autres bébés, la prescription de ces laits dépend de l'âge:

Condition de prescription des laits sans lactose

 
Enfant de 0 à 3 moisLes hydrolysats de protéines sont prescrits d'emblée (risque d'allergie aux protéines de lait de vache  car la gastroentérite aiguë augmente la perméabilité intestinale et accroît le risque de sensibilisation aux protéines de lait de vache). La durée d'utilisation conseillée de ces laits est de 1 à 2 ou 3 semaines.

Enfant de 3 à 6 mois

Les hydrolysats de protéines sont prescrits, surtout en cas de diarrhée rebelle, récidivante ou sévère sur une durée de 8 jours.

Enfant de plus de 6 mois

Un lait sans lactose est conseillé en cas de diarrhée sévère persistant plus de 3-4 jours, car la diarrhée peut entraîner une intolérance secondaire au lactose

Le lait sans lactose doit être poursuivi au minimum 8 jour (On conseille 2 boites pour un nourrisson exclusivement nourri au lait et de les finir). La réintroduction du lait normal peut se faire sans aucune transition.

Laits anti colique

Les laits anti colique affichent un faible taux de lactose (pour éviter la fermentation) et une forte teneur en protéines solubles , ainsi que des sucres lents (maltodextrine), plus facilement assimilés et digérés. Le lait Picot® est enrichi en bétapol (lipide structuré) qui réduit l'effet de saponification.

Gallia lactofidus, Guigoz AC, Novalac® calinova, Picot® Action colique....

Si votre bébé attrape des petits boutons en plaques plus ou moins rouges, accompagnés ou non de démangeaisons, il est préférable que votre pédiatre vous prescrive selon la gravité:

Laits hypoallergéniques

Si votre bébé attrape des petits boutons en plaques plus ou moins rouges, accompagnés ou non de démangeaisons, il est préférable que votre pédiatre vous prescrive selon la gravité des laits hypoallergéniques. Ces laits à base d'hydrolysats partiels de protéines de lait de vache sont conçus pour réduire leur caractère allergénique et ont une faible teneur en caséine. Ils sont proposés dès la naissance et jusque l'âge de 6 mois aux bébés à risque d'allergie (antécédent familial : au moins un des 2 parents ou fratrie). Mais attention ils ne sont pas recommandés en cas d'allergie vraie. La majorité des laits HA ne contiennent pas de caséine (aspect translucide très liquide), entraînant une mauvaise satiété. Les selles de bébé nourris au lait HA peuvent être plus molles et plus fréquentes.

Enfamil® HA digest, Milupa® HA, Modilac riz, Gallia ®HA, Nutriben® HA, Nidal® Excel HA, Novalac riz, Novalac allernovaPicot® Riz...

Substituts de lait aux hydrolysats extensifs de protéines ou HPLV

Les laits HPLV, en raison de leur composition particulière (protéines fractionnées en petites molécules avec hydrolyse très poussée de la caséine, absence de bêtalactoglobulines, triglycérides de petite taille, pauvreté en lactose...) procurent au nourrisson un confort digestif.

Leur indication thérapeutique est très précise : allergie avérée aux protéines de lait de vache, diarrhées persistantes du nourrisson de moins de 3 mois, malabsorptions, syndrome du grêle court, mucoviscidose... Ils peuvent être utilisés, après avis médical, en alimentation exclusive pendant les 6 premiers mois de la vie. Leur gout amer rend parfois leur acceptation difficile par les nourrissons.

Alfaré®, Allernova®, Pepti®Junior, Pregestimil®, Nutriben® à PLV hydrolysé...

Substituts de lait à base d'acides aminés

En cas d'échec des hydrolysats extensifs de protéines, votre médecin prescrira une préparation à base d'acides aminés libres anallergiques. Ces préparations s'adressent aux enfants jusqu'à l'âge d'un an. Au delà le relais peut être assuré par Néocate Advance® délivré par les pharmacies hospitalières. Néocate se distingue des HPLV par:

  • une fraction azotée exclusivement composée d'acides aminés libres
  • une fraction glucidique ne contenant ni lactose, ni saccharose, ni amidon
  • une fraction lipidique composée presque exclusivement de triglycérides à chaîne longue.

Après ouverture, conserver au réfrigérateur et utiliser dans le mois qui suit. Ces préparations possèdent une base de remboursement en cas d'allergie aux hydrolysats de protéine.

Neocate®, Nutramigen AA®

Prudence si vous allaitez

Il est conseillé aux mamans qui ont allaité leur bébé de reprendre l'allaitement en cas de bébé allergique aux protéines de lait de vache. Toutefois, 0,5% des bébés allaités sont allergiques au lait de leur mère car de nombreuses protéines allergisantes passent dans le lait de la maman comme le lait, les œufs, le poisson, le cacao, l'orange, le porc, les pommes, le soja, la banane... Il est conseillé dans ce cas à la maman de faire un régime afin de transmettre le moins de protéines allergisantes à leur bébé

Plus d'infos sur www.allergieaulaitdevache.fr

Laits de soja

Ces préparations sont  différentes des laits standards par le fait que:

  • les protéines de lait de vache sont remplacées par la présence exclusive de protéines de soja
  • elles sont exemptes de lactose, la fraction glucidique étant constituée de maltodextrines et d'amidon

Même si le nourrisson est allergique aux protéines de lait de vache, il existe des allergies croisées entre les protéines de lait de vache et les protéines de soja. L'ANSES déconseille fortement les préparations à base de protéines de soja jusqu'à l'âge de 6 mois, voire pas avant 3 ans si les préparations ne sont pas réduites en isoflavones en raison des troubles du développement endocrinien dus aux isoflavones de soja. 

"L’expertise réalisée par l’Agence montre que ces boissons de consommation courante ne permettent pas de couvrir intégralement les besoins nutritionnels spécifiques des nourrissons. L’Anses considère donc que ces produits ne doivent pas être utilisés, que cela soit à titre exclusif ou même partiel, chez l’enfant de moins de un an."* *publié le 14/03/13

Gallia Soja, Modillac Soja...

Laits à base de protéines de riz

Ces laits sont exempts de protéines de lait de vache et contiennent des protéines de riz. Ils peuvent être utilisés en cas d'allergie avérée aux protéines de lait de vache. Ils ne contiennent pas de lactose.

Ils ne sont pas conseillés en l'absence de pathologie et nécessitent un avis médical avant utilisation.

Modilac® Expert riz

Laits pour prématurés

Les laits pour prématurés ou bébés de faible poids (moins de 2 kg), ne s'emploient que sur prescription médicale. Ils sont indispensables pour ces nourrissons dont les besoins nutritionnels sont différents de ceux d'un bébé né à terme.

  • Plus énergétiques, ils sont enrichis en Calcium, phosphore
  • Enrichis en acides gras essentiels  (acide linoléique et alphalinoléique) et acides gras polyinsaturés à chaine longue dont l'ARA et le DHA. Ils sont plus énergétiques.
  • Leur teneur en protéine est plus élevée que les préparations pour nourrisson, avec un rapport caséine/protéines solubles modifié (3O/70 ou 40/60). Les besoins en protéines sont plus élevés pour ces bébés : 3g/kg/jour
  • Leur teneur réduite en électrolytes est adaptée à l'immaturité rénale du prématuré
  • Le rapport caséine/protéines solubles est identique au lait maternel (30/70)
  • Le sucrage est constitué de 2/3 de lactose et de 1/3 de dextrine maltose pour une meilleure tolérance digestive

Ils sont employés jusqu'à ce que le poids du bébé atteigne 3kg.

Blédilait®, Prégallia®, Pré-Guigoz®, Pré-Milumel®, Pré-Modilac®, Pré-Nidal®...

Laits relais

Les laits dits de relais permettent de prolonger les bienfaits de l'allaitement car ils sont enrichis en:

  • prébiotiques et nucléotides (bon pour l'immunité)
  • acides gras essentiels (bon pour le développement cérébral)
  • vitamines, minéraux, oligoéléments et vitamines proches de celui du lait maternel

Gallia calisma relais, Modilac oéba, Nidal relais, Novalav relia, Picot relais...

Laits à taux de protéines réduit

La réduction en protéines a pour objectif de réduire l'obésité chez l'enfant. Ils ont une composition en protéines plus proche du lait maternel

Modilac Précision®, Novaïa® Picot1®...

Laits croissance

Indiqués entre 1 et 3 ans, ces préparations présentent 2 intérêts:

  •  Ils sont enrichis en fer et couvrent environ la moitié des besoins.
  • Leur valeur protidique est intermédiaire entre celle du lait de suite et celle du lait de vache

L'inconvénient est que la plupart de ces laits sont sucrés.

Novalac 3®, Gallia® Croissance, Physiolac®...

Lait pour bébé à base de lait de chèvre

Le lait de chèvre à usage infantile a plusieurs intérêts. Il contient un faible taux de caséine, de plus il a une valeur nutritionnelle supérieure au lait de vache en raison de son mode de sécrétion.

En effet, le lait de chèvre est excrété par apocytose;  la membrane apicale qui se détache au moment de la production de lait, protège les constituants cellulaire du lait dans une bulle. Le lait de vache secrété par exocytose entraîne parfois une destruction de certains nucléotides du lait.

Attention, toutefois, ce lait n'est pas indiqué aux nourrissons allergiques aux protéines de lait de vache

Lait Capricare®...

Le danger des laits végétaux pour les bébés

Il faut se méfier des laits végétaux (soja, amande, châtaignes, noisettes, riz, coco...). En effet, les pédiatres tirent la sonnette d'alarme car ces laits ne sont pas adaptés pour les nourrissons. Certains n'hésitent pas à qualifier le comportement des parents donnant exclusivement ce type de lait comme "maltraitance nutritionnelle".

  • L'utilisation exclusive de jus végétaux chez les enfants de moins de 3 ans peut provoquer des carences en vitamine D avec des signes osseux de rachitisme, ainsi que des carences en protéines, en calcium, en minéraux et en fer. Les protéines végétales ne sont pas adaptées à l'enfant et sont souvent en quantités insuffisante.
  • Selon le PNNS (programme national de nutrition santé), les fruits à coque (amande, noisette, noix, sésame, arachide), très allergisants, ne doivent pas être introduits dans l'alimentation avant l'âge d'un an en l'absence de facteur de risque et pas avant 3 ans en cas de terrain allergique.

Attention, il ne faut pas confondre ces jus végétaux avec les préparations à base de protéines de soja ou de riz (Gallia Soja, Modillac Expert Soja, Modilac Riz...). Ces dernières sont soumises à la règlementation des préparation infantile qui leur impose de couvrir 100% des besoins journaliers du nouveau-né avec  800 ml de préparation L'agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail pointe les risques liés à l’alimentation des nourrissons avec des boissons autres que le lait maternel et substituts "L’expertise réalisée par l’Agence montre que ces boissons de consommation courante ne permettent pas de couvrir intégralement les besoins nutritionnels spécifiques des nourrissons.

L’Anses considère donc que ces produits ne doivent pas être utilisés, que cela soit à titre exclusif ou même partiel, chez l’enfant de moins de un an."* *publié le 14/03/13

Partager ce contenu