Recherche dans le blog

Catégories

Les compléments alimentaires de la grossesse

Publié le : 23/10/2017 11:31:55
Catégories : Grossesse

Si vous prenez des suppléments de micronutriments (vitamines et minéraux) pendant votre grossesse, la croissance intra-utérine de votre enfant s’améliore. Des chercheurs de l’Institut de Médecine Tropicale à Anvers (Belgique) rapportent que cette amélioration est cumulative: dès lors, plus on commence tôt durant la grossesse, plus l’effet est important*.

Quoi qu'il en soit, le collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) conseille 2 supplémentations systématiques chez la femme enceinte: Vitamine D et acide folique.

Les compléments alimentaires spécifiquement adaptés aux futures mamans sont utiles en cas de risque de carence. Les autres compléments sont à discuter avec votre médecin au cas par cas et méfiez-vous de l'automédication car certaines vitamines sont même contre-indiquées au cours de la grossesse (comme la vitamine A par exemple)

*Prenatal Micronutrient Supplements Cumulatively Increase Fetal Growth

Les éléments indispensables au bon déroulement de la grossesse

Les compléments alimentaires « spécial grossesse » disponibles sur le marché

Les éléments indispensables au bon déroulement de la grossesse

ACIDE FOLIQUE

CALCIUM

FER

IODE

VITAMINE D

OMEGA 3

Les compléments alimentaires « spécial grossesse » disponibles sur le marché

Ceux qui ciblent la conception

Ceux qui ciblent toute la grossesse

Ceux qui ciblent la grossesse et l'allaitement

Ceux qui ciblent la période post accouchement

Ceux qui contiennent de l'iode

Attention aux surdosages

Acide folique ou vitamine B9

Idéalement,  l’acide folique se prend dès le projet de grossesse (dès l’arrêt de la contraception). Il permet la prévention des anomalies de fermeture du tube neural comme le spina bifida qui se produit dès la 5ème semaine d’aménorrhée.

Pourquoi prendre de l’acide folique?

Les folates ne sont pas produits par l’organisme mais apportés par l’alimentation:

  • légumes (salade, brocolis, épinards,)
  • fruits (melon, noix, châtaigne, jus d’orange)
  • fromages (brie, bleu, chèvre)

Or, les besoins en folates sont augmentés au cours de la grossesse, notamment parce que le métabolisme de cette protéine est alors modifié. Les  études* montrent que 50 % des femmes ont des difficultés à transformer l’acide folique en une forme directement disponible. * INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé) ? Dossier «Grossesse et santé»www.inpes.sante.fr . Ainsi, une Française sur 2 présente un déficit en folates sans le savoir! Le risque de carence augmente en cas de tabagisme, de contraception hormonale antérieure, de régimes restrictifs ou pauvres en fruits et légumes…

Il est recommandé aux futures mamans de prendre un comprimé de 400µg par jour avec un verre d’eau, pendant au moins les 12 premières semaines de la grossesse.

A quoi servent les folates?

La vitamine B9 est essentielle dans la formation et la croissance des cellules. Elle joue ainsi indirectement un rôle dans la formation des globules rouges, de neuromédiateurs et de molécules du système immunitaire.

Quels sont les risques de carence de folates?

Si le déficit en folates reste généralement infraclinique en France, le risque de prématurité et de retard de croissance intra-utérin existe. Le risque de malformation est aussi accru (spina bifida, fentes labiales ou labio-palatines…)

Spéciafodine 0,4mg, Spéciafoldine 5 mg, Femibion grossesse metafolin + DHAFolioFoliqueliaGestaliaGestarelle G3INOFOLIC®Normalite 1000 grossesseOvocyplusThalamag® fer B9

Calcium

Les besoins en calcium sont souvent couverts par une alimentation variée, riche en produits laitiers.

Une supplémentation est parfois nécessaire chez les faibles consommatrices comme les végétaliennes, les adolescentes et/ou en cas d’hypertension gravidique

Conceptio femmeFemibion grossesse metafolin + DHAGestaliaPostpartelSuveal grossesse

FER

Les besoins en fer augmentent pendant la grossesse, en raison de l’élévation de la masse sanguine, de la croissance fœtale et du développement placentaire, mais l’absorption intestinale augmente naturellement au cours de la grossesse. Une carence martiale (en fer) au cours de la grossesse expose à un risque de prématurité, de mortalité prénatale et d’hypotrophie fœtale élevé.

Mise en garde sur le fer

La prise de fer doit être médicalement encadrée! Le fer ne sera prescrit qu’en cas de carence martiale identifiée (prise de sang: volume globulaire moyen diminué). L’hématocrite doit être surveillé après 6 semaines de traitement et la prescription de fer est stoppée une fois le taux normalisé car l’excès de fer peut aussi provoquer des risques de croissance fœtale (risque d’hypotrophie à la naissance et risque de prématurité).

Oligobs grossesseOvocyplus, Suvéal grossesse ferThalamag® fer B9

IODE

Les besoins en iode augmentent pendant la grossesse, (les apports recommandés au cours de la grossesse et de l’allaitement varient entre 175 et 200 microgrammes par jour), par des modifications physiologiques (augmentation de la clairance rénale de l’ion iodure, importante activité métabolique des hormones thyroïdiennes dans le placenta aboutissant à une augmentation de besoins en ces dernières de l’ordre de 50%) et par l’existence durant cette période d’un état d’hyperstimulation de la thyroïde.

Une supplémentation en Iode (100µg/j) est parfois nécessaire en cas de tabagisme, de grossesses rapprochées, de régime végétalien ou végétarien, de vomissements rapprochés, chez les femmes appartenant à des régions carencées (Alpes), et/ou selon le dosage des hormones thyroïdiennes.

(Conceptio femmeFolio 400µgFemibion grossesse metafolin + DHAGestaliaGynefam plus XLGYNEFAM OroNormalite 1000 grossesseVinalac®…)

VITAMINE D

La Vitamine D joue un rôle majeur dans la minéralisation du squelette fœtal car elle augmente la capacité de l’intestin maternel à absorber le calcium dès les premiers jours de grossesse, et à une augmentation de la résorption osseuse pendant le dernier trimestre de la grossesse. De plus, chez les  nouveau-nés carencés en vitamine D, on détecte un niveau bas d’interleukine 10, régulateur central de l’apparition d’une allergie.

Une méta-analyse publiée dans le BMJ* montre qu’une qu’un faible taux de vitamine D mesuré dans le sérum de la la mère pendant la grossesse est associé à un risque plus élevé de diabète gestationnel, de pré-éclampsie, de vaginite bactérienne et de plus faible poids de l’enfant à la naissance.

*Association between maternal serum 25-hydroxyvitamin D level and pregnancy and neonatal outcomes: systematic review and meta-analysis of observational studies BMJ2013;346doi: http://dx.doi.org/10.1136/bmj.f1169(Published 26 March 2013)

Les avis divergent sur la supplémentation en Vitamine D

  • HAS (2005) conseille une complémentation en vitamine D en cas de grossesse se déroulant l’hiver, soit pour les accouchements prévus de mars à juin. Elle est aussi conseillée lorsque l’exposition au soleil est impossible, en cas de risque de chloasma gravidique.
  • le collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) conseille la prescription systématique d’une dose unique de Vitamine D 100 000UI au début du septième mois de grossesse. La supplémentation en vitamine D est fortement recommandée lors du 3e trimestre de la grossesse et systématique pour le jeune enfant. Cela a permis la disparition des hypocalcémies néonatales sévères par carence vitaminique maternelle et celle du rachitisme carentiel commun du petit enfant, du moins dans notre pays.

FoliqueliaGestaliaOvocyplus

OMEGA 3

Le DHA est un acide gras alimentaire essentiel pour le développement normal du fœtus, notamment du cerveau, du système nerveux et de la rétine (vision). Des études scientifiques laissent aujourd’hui penser qu’une insuffisance d’apport à certaines périodes de la vie peut s’avérer irréversible.

Si les apports en DHA sont importants tout au long de la grossesse, les mères doivent surtout en consommer en quantités suffisantes au cours du troisième trimestre, ainsi que pendant les trois premiers mois d’allaitement. Le fœtus ne pouvant produire son propre DHA, le bébé en formation dépend totalement des apports alimentaires de la mère. Les apports nutritionnels conseillés sont d’au moins 250 mg d’oméga-3 par jour, et des experts suggèrent à présent que des apports de 900 mg par jour de DHA peuvent être nécessaires au cours de la grossesse pour le bon développement cognitif de l’enfant et le maintien du moral de la mère, y compris pendant les phases de baby blues.

Pour en savoir plus, consultez notre fiche conseil: oméga-3

GestaliaLéro Natalience, Oligobs grossesse omega 3, PostpartylSuveal grossesse

Les compléments alimentaires qui ciblent la conception

Certains ciblent la période de conception, ils sont alors enrichis en zinc

(FoliqueliaGestarelle G3Normalite 1000 grossesseGYNEFAM OroVinalac®…)

Ceux qui ciblent toute la grossesse

Femibion grossesse FoliqueliaGestaliaSuveal grossesseSuvéal grossesse ferGestarelle G3Léro NatalienceVinalac®  indiqué notamment à partir du 4e mois de grossesse.

Ceux qui ciblent la grossesse et l'allaitement

(Femibion grossesse FoliqueliaGestalia,  Léro NatalienceOligobs allaitementVinalac®…)

Ceux qui ciblent la période post accouchement

Après l’accouchement, la femme présente une grande fatigue, une déprime et un état des phanères (peau, cheveux, muqueuse vaginale et équilibre hormonal) dans un mauvais état. Ces compléments alimentaires permettent à la maman de récupérer plus rapidement

Calmosine allaitement, Postpartel, …

Ceux qui contiennent de l'iode

Les compléments alimentaires qui contiennent de l’Iode sont déconseillés en cas d’hyperthyroïdie et/ou d’hyperparathyroïdie.

(Conceptio femmeFolio 400µgFemibion grossesse metafolin + DHAGestaliaGynefam plus XLGYNEFAM OroNormalite 1000 grossesseVinalac®…)

Attention aux surdosages

Ne pas cumuler de compléments alimentaires!

Si votre médecin vous a prescrit déjà une supplémentation, ne pas prendre de compléments alimentaire en plus car vous risquez au contraire de compromettre le bon développement de votre bébé.

Partager ce contenu

NEWSLETTER

J'accepte que les informations saisies soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale qui peut en découler. Vous référer à la politique de confidentialité en cliquant Ici