Recherche dans le blog

Catégories

Mycoses des ongles

Publié le : 01/12/2017 18:44:49
Catégories : Dermatologie

> Qu'est-ce qu'une mycose des ongles?

> Comment se forme une mycose des ongles?

> A quoi ressemble une mycose des ongles?

> Y a-t-il des personnes plus à risques?

> Comment l'éviter?

> Faut-il s'inquiéter, faut-il traiter?

> Quand faut-il consulter un médecin?

Le traitement des onycomycoses

> Les points clé du traitement

> Traitement local

> Traitement oral

Les solutions naturelles

> Place des traitements naturels

> phytothérapie

> homéopathie

> aromathérapie

> nutrithérapie

Qu'est-ce qu'une mycose des ongles?

Les onychomycoses encore appelées mycoses unguéales sont des mycoses des ongles. Elles touchent entre 6 à 8% de la population générale, et atteignent majoritairement les pieds. Les mycoses des ongles sont des affections bénignes provoquées par des champignons. Elle ont principalement des conséquences esthétiques mais il est important des les soigner car les régressions spontanées sont rares et elles sont contagieuses.

A quoi ressemble une mycose des ongles?

Les symptômes varient en fonction de la voie de pénétration du champignon : bord latéral de l’ongle, lunule (zone blanche à la base de l’ongle) ou extrémité de l’ongle. Le plus souvent, le champignon pénètre par le bord libre de l’ongle ou le bord latéral. Dans cette affection, le champignon progresse à contre courant. Progressivement, il va s’étendre jusqu’à la base de l’ongle et atteindre la matrice (zone située sous la lunule responsable de la formation de l’ongle).

onyxis

Les signes évocateurs d’une mycose sont les suivants :

  • un changement de couleur: l’ongle prend une coloration opaque ou blanchâtre, il peut aussi devenir jaune, marron, vert ou même noir
  • une augmentation de l’épaisseur de l’ongle
  • un aspect friable
  • un décollement de l’ongle.

ne pas confondre avec une surinfection bactérienne (à Pseudomonas aeruginosa) ni avec le psoriasis unguéal (ongle épaissis parsemé de dépression: aspect de "dé à coudre"). Certaines tumeurs ou des ongles déformés avec l'âge (onychogryphose) font partie du diagnostic différentiel. Plus de la moitié des affections unguéales ne sont pas des onychomycoses.

En cas de doute, seul le prélèvement et l'analyse au laboratoire permet de poser clairement le diagnostic.

Comment se forme la mycose des ongles?

Le plus souvent, le champignon pénètre par le bord libre de l’ongle ou le bord latéral. L'ongle se décolle puis il progresse à contre courant. Ainsi, progressivement, il va s’étendre jusqu’à la base de l’ongle et atteindre la matrice (zone située sous la lunule responsable de la formation de l’ongle). La table externe s'épaissit, perd sa transparence, avant d'atteindre la totalité de l'ongle

Les agents responsables

  • Les agents fongiques en cause sont principalement des dermatophytes (Trichophyton rubrum) dans 80% des cas et se situent le plus souvent au niveau des pieds.
  • Dans 15% des cas, les onychomycoses sont provoquées par des levures (du genre Candida: Candida albicans) et apparaissent surtout au niveau des mains. En règle générale, l’atteinte de l’ongle est précédée d’une atteinte de la plante des pieds ou de l’espace entre le 3ème et le 4ème orteil. Quand Candida albicans est incriminé, se surajoute un périonyxis inflammatoire pouvant devenir purulent. L'onyxis se traduit par un décollement brunâtre de l'ongle.
  • Dans 5% des cas, les onychomycoses sont provoquées par des moisissures.

Y a-t-il des personnes plus à risques?

  • L'âge est un facteur prédisposant à la survenue des mycoses des mains ou des pieds. La prévalence des onychomycoses est très rare chez l'enfant, et passe à 30% après 70 ans. En effet, l'ongle se renouvelle beaucoup plus lentement.
  • Les autres facteurs prédisposant sont: VIH, diabète, maladie de Cushing, traitement immunosuppresseur, chimiothérapie, traitement par la cortisone, troubles circulatoires, choc sur l'ongle, microtraumatismes...
  • Certaines professions sont à risque (Professions au contact permanent avec l'eau (personnel de cuisine, de crèche, équipes de nettoyage, maîtres nageurs...).
  • D’autres facteurs liés à l’environnement jouent également un rôle favorisant dans leur apparition : les milieux humides et chauds des douches collectives et des piscines, la pratique des sports de combat pieds nus (judo…), le port répété de certaines chaussures (chaussures de sport, bottes, chaussures de sécurité…).

Comment l'éviter?

La prévention des mycoses des ongles et identique à celle du pied d'athlète:

  • Utilisez des savons doux à pH alcalin (pH8): Myleuca®,  Mercryl®, Bétadine® Scrub, savon d'Alep
  • Éviter de marcher pieds nus dans les endroits publics (piscines, hôtels, vestiaires gymnases...) ensuite bien rincer et sécher ses pieds. Utiliser des chaussons de douche
  • Changer chaque jour de chaussettes. Porter des chaussettes en coton. Alterner les chaussures. Ne pas porter de baskets en permanence. En été, porter des chaussures découvertes pour éviter les fermentations
  • Utiliser les poudres anti-transpiration s'il existe une hypersudation
  • Ne pas partager serviettes, chaussures, chaussons..., sources potentielles de contamination
  • Garder les ongles de pieds propres et courts, ne pas utiliser sur des ongles sains du matériel de soin unguéal (lime, brosse). Éviter de couper les cuticules unguéales.
  • Désinfecter chaque jour la baignoire et bacs de douche, laver régulièrement les sols afin d'éviter la contamination de l'entourage. Laver les serviettes éponge et les tapis de bain à 70°. Désinfecter avec un produit antifongique les chaussons et les chaussures. Aspirer régulièrement la moquette afin d'éliminer les squames infectés.
  • Régime anti-mycose: Éliminer le sucre, les hydrates de carbone raffinés (sucre blanc, farine, riz, pâtes, pain …)

Faut-il s'en inquiéter et faut-il traiter?

L’onychomycose est une pathologie contagieuse : il existe un risque de dissémination aux autres ongles, à la peau saine mais aussi à l’entourage. La transmission est indirecte, favorisée par un milieu humide, par la transpiration, la macération et par les microtraumatismes locaux. Elle se fait en marchant pieds nus à la maison, dans les piscines, les salles de sport.

L’onychomycose ne guérit pas spontanément : l’absence de traitement aboutit à la progression de l’atteinte et à la dystrophie de l’ongle. Plus l’atteinte de l’ongle est étendue, plus la durée du traitement sera longue.

Impact sur la vie quotidienne: outre les problèmes esthétiques, la mycose peut être à l’origine de douleurs voire d’une gêne limitant le port de certaines chaussures, de la marche ou des activités sportives.

Risque de surinfections : l’atteinte de l’ongle par un champignon peut provoquer une plaie, d’où un risque de surinfection bactérienne. Non traitées,les mycoses cutanéomuqueuses peuvent être à l’origine d’infections mycosiques systémiques

Déformations pouvant être définitives: si l'onychomycose est provoquée par Candida albicans, l'ongle peut devenir dystrophique.

Les points clé du traitement

Le traitement n'est pas obligatoire.

Chez la plupart des personnes en bonne santé, les mycoses des ongles ayant peu d'impact sur la qualité de vie mise à part une gêne esthétique, le médecin préférera parfois s'abstenir de traiter.

Idéalement, le traitement devrait toujours débuter par un prélèvement mycologique afin de distinguer les onychomycoses à candida des onychomycoses à dermatophytes.

Le premier traitement de choix repose sur un limage meulage de la partie atteinte de l'ongle et d'un traitement local de l'ongle par des topiques antifongiques. La destruction chimique avec des préparations à base d'urée est à mettre en œuvre en cas d'échec des solutions filmogènes ou en cas d'atteinte matricielle.

Le traitement par voie orale doit être exceptionnel en raison des effets indésirables graves. Il est réservé aux atteintes multiples et aux atteintes matricielles qui ne guérissent pas après un traitement local.

  En cas de grossesse, il est préférable de reporter le traitement oral ou local après l'accouchement car même les molécules utilisées par voie locale peuvent avoir une toxicité embryonnaire.

Le traitement local des onycomycoses

Le traitement local est le traitement de première intention. Il est très long, et doit être mené consciencieusement. Avec ces traitements, le taux de guérison est d'environ 30%.

En cas d'échec des traitements locaux, un traitement par voie orale peut être prescrit par votre médecin.

Lotion modifiant le micro-environnement de l'ongle

Cette solution transparente contient du propylène glycol, de l'urée et de l'acide lactique. En modifiant le microenvironnement de l'ongle, elle bloque la croissance du champignon et des bactéries. De plus, cette lotion a des propriétés kératolytiques et hydratantes. Conseils d'utilisation: 1 application le soir au coucher en couche fine sur la surface de l'ongle abimé ainsi que sous son bord libre.

EXCILOR® Traitement de la mycose des ongles, Naloc® vernis, Scholl® Solution Mycoses Ongles...

Préparation de l'ongle au traitement:

Onyster® est une pommade très concentrée en urée (40%), qui grâce à son pouvoir kératolytique permet de décoller la partie malade de l'ongle atteint de mycose, permettant ainsi un meilleur accès des antifongiques locaux. Appliquer quotidiennement la pommade sur l'ongle malade en dépassant sur la peau environnante et sous le bord libre de l'ongle, puis recouvrir d'un pansement occlusif. Ne pas laver durant les 6 heures qui suivent (vernis hydrosoluble).Traitement de 1 à 3 semaines.

Solutions filmogènes :

Apaisyl® ongles abimés,Urgo® Ongles abimés, Nailner® Repair, Scholl® 3 en 1 Traitement Ongles Perfect...

Antifongiques locaux

  • Amorolfine: Locéryl® vernis, Curanail®L'amorolfine est un antifongique à large spectre sont indiqués seuls ou en association aux antifongiques systémiques selon le degré de l’atteinte. A appliquer avec une spatule 1 à 2 fois par semaine pendant 6 à 9 mois. L’amorolfine n’est pas recommandée chez la femme enceinte, en cas d’allaitement et chez les moins de 18 ans.
  • Bifonazole 1 % + urée 40 %: Amycor® onychoset (antifongique à large spectre et kératolytique) à utiliser 1/jour sous pansement occlusif
  • Ciclopirox: Onytec®, Mycoster® solution filmogène à 8% (pénètre et diffuse à travers la tablette de l'ongle). A appliquer avec un pinceau 1 fois par jour pendant 3 mois pour les onychomycoses des mains, 6 mois pour les pieds.

Comment appliquer les solutions filmogènes ou les antifongiques locaux?

  • Appliquer le traitement le soir de préférence, pour éviter les frottements des chaussures sur le vernis ou son élimination par lavage.
  • Nettoyer la spatule au dissolvant et la désinfecter à l'alcool avant utilisation.
  • Baigner l'ongle dans de l'eau chaude afin de le ramollir.
  • Appliquer sur l'ongle un dissolvant pour dégraisser l'ongle et éliminer le vernis résiduel.
  • Râper vigoureusement l'ongle atteint avec un grattoir métallique de façon à le réduire à une fine pellicule.
  • Appliquer le produit avec insistance à l'aide de la spatule fournie par le fabriquant sur la totalité de l'ongle atteint une fois par semaine pour l'amorolfine ou une fois par jour pour les autres molécules (plutôt le soir) pendant 6 mois environ pour un ongle de mains et pendant 9 à 12 mois pour un ongle de pied. Le traitement doit être poursuivi jusqu'à ce qu'un ongle sain ait entièrement repoussé.
  • Pour le bifonazole pommade, maintenir en pansement occlusif toute la nuit (pansements fournis dans le boite)
  • Laisser sécher pour les formes vernis 

Une fois l'ongle soigné et guéri:

Pour lui redonner tout son éclat, vous pouvez utiliser SCHOLL® 3 en 1 Traitement ongles perfect

Le traitement oral des onycomycoses

Les antifongiques systémiques (AMM pour terbinafine, griséofulvine) sont indiqués lorsque l’atteinte est importante et touche la matrice en cas d'échec des traitements locaux.

Ces traitements sont sur prescription médicale. Un prélèvement mycologique oriente le médecin dans son choix du traitement.

  • Terbinafine: Lamisil®  indiquée si l'atteinte de l'ongle est proximale ou matricielle en association au traitement local: 1 comprimé au cours du diner à prendre avec un grand verre d'eau durant 3 à 6 mois. Effet indésirables : réactions cutanées bénignes et hépatiques graves. Faire des bilans sanguins hépatique, rénal et hématologique réguliers
  • Griséofulvine: Grisefulvine®  250 ou 500mg. A prendre en 2 prises par jour au cours des repas. Eviter l'exposition au soleil pendant le traitement (photosensibilisation)
  • En cas d'onychomycoses à candida (mycoses des mains), le traitement systémique par fluconazole (hors AMM) doit être associé pendant 6 mois ou itraconazole matin et soir une semaine par mois pendant 2 mois. La terbinafine semble être moins efficace.

Place des solutions naturelles

Les traitements naturels ne remplacent ni traitement antifongique local, ni le traitement oral . Ils viennent en complément pour renforcer l'efficacité des autres traitements. Ils permettent aussi d'éviter les récidives en drainant et en renforçant les défenses naturelle de l'organisme.

Le traitement des onycomycoses par phytothérapie

Calendula

Le calendula en teinture mère ou en pommade, présente des vertus apaisantes, antiseptiques et anti-inflammatoires (par les saponosides, les caroténoïdes contenus dans la fleur de Calendula). Elle peut être utilisée pour soulager les irritations et démangeaisons. Les substances mucilagineuses (pectine et caoutchouc) ont des vertus hydratantes et adoucissantes Badigeonnez  2/jour les mycoses

Propolis

La teinture de propolis est Anti-inflammatoire et antifongique. Badigeonnez 2/jour sur les mycoses. Attention risque de tacher le linge.

Plantes immunostimulantes

Il est recommandé de faire une cure de plantes immunostimulantes comme l'échinacée. A prendre en discontinu  (10 à 15 jours par mois) car une prise continue  et prolongée risquerait à l'inverse, d'amoindrir les défenses immunitaires. Plus d'infos sur les plantes qui stimulent l'immunité.

Le traitement des onycomycoses par homéopathie

Traitement symptomatique

Antimonium crudum 9CH Les ongles sont épaissis, cassants, durs et noirâtres, ne repoussent pas.

Draineurs homéopathiques

Trichophyton rubrum D8: prendre une ampoule par jour en sublingual sur plusieurs mois +/- Candida albicans D8 en alternance si suspicion de candidose

Médicaments lithiques

Iodargite D8, Orpiment D8 et Selenite D8: Prendre un ampoule de chaque en sublingual par jour pendant au moins 6 mois

Le traitement des onycomycoses par aromathérapie

L'aromathérapie est intéressante dans cette indication. Les traitements du pied d'athlète et des onychomycoses utilisent les mêmes huiles essentielles, c'est la durée du traitement qui varie:

  • Traitement du pied d'athlète: à appliquer 2 fois par jour pendant 1 mois minimum
  • Traitement des onychomycoses : 2/jour pendant 6 mois

Ces traitements sont réservés à l'adulte et sont contre indiqués chez la femme enceinte ou allaitante. Ne pas exposer les ongles traités au soleil pendant les heures qui suivent le traitement.

Les huiles essentielles

HE Arbre à thé (Melaleuca alternifolia) est une huile essentielle riche en terpinène-4-ol (monoterpénol). Ses propriétés principales sont: antibactérien à large spectre, antifongique, antiviral, neurotonique, immunomodulant (augmentation des IgM et des IgA). Ses indications principales sont: mycoses cutanées, gynécologiques et unguéale, infections ORL, stomatologiques, acné, psoriasis, fatigue, épuisement.

Formule aux huiles essentielles

  • HE origan  2ml

  • HE Arbre à thé     5ml

  • HE Lemon grass    3ml

Appliquer quelques gouttes de cette composition pure 2 fois par jour sur plusieurs semaines si nécessaire

Les prêts à l'emploi

Nailner® Stop Ongles abimés: A base de Callitris Intratropica, Lavandula Angustifolia, Melaleuca Alternifolia, Limonene. 2 applications par jour pendant 3 à 4 semaines et ensuite 1/jour jusqu'à la repousse de l'ongle.

Onykoleïne® : A base d'HE d'arbre à Thé, d'un complexe activateur des phanères et de lipesters de soie. S'applique 1 fois par jour à l'aide du pinceau sur les ongles affectés. La durée de traitement est de 4 à 8 mois pour les ongles des mains et de 6 à 12 mois pour les pieds.

Le traitement des onycomycoses par nutrithérapie

Extrait de pépins de pamplemousse

Surnommé antibiotique naturel, l'extrait de pépin de pamplemousse a des vertus stimulantes et protectrices de l'organisme qui seraient dues à sa richesse en bioflavonoïdes et vitamine C aux propriétés anti oxydantes. Il possède des propriétés antibactériennes, mais aussi antivirucides, antiparasitaires et antifongiques. En effet, celui-ci agirait contre 800 souches de bactéries et virus, 100 souches de champignons (moisissures), tout en préservant la flore intestinale. L'extrait de pépins de pamplemousse peut donc être qualifié d'"antibiotique naturel à large spectre d'action".

L'efficacité de l'extrait de pépin de pamplemousse s'exerce grâce aux biflavonoïdes qui le composent, aux glucosides (narginine), quercétines et à l'hespéridine. L'extrait de pépin de pamplemousse est surtout intéressant lors de candidoses digestives

Posologie: 5 à 10 gouttes, 2 fois par jour diluées dans de l'eau. Il peut aussi être appliqué localement

Précautions d'emploi: Comme tous les produits du pamplemousse, il y a un risque d' interactions médicamenteuses car le pamplemousse contient de la bergamottine et de la 6,7-dihydrobergamottine, inhibitrices du CYP3A4 qui ralentissent le métabolisme de certains médicaments. Les conséquences sont une majoration des effets indésirables des traitements, équivalent à un surdosage. Demandez toujours conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

ARKOFLUIDES® Pépins de Pamplemousse, 3 Chenes Bio Extrait de pépins de pamplemousse, My'Cokyl®, Nutrisanté® Extrait de pépin de pamplemousse...

Probiotiques

Des probiotiques peuvent être pris en complément du traitement antifongique. En rééquilibrant la flore intestinale, les probiotiques contribuent à renforcer les défenses naturelles de l'organisme

Arkolevure, Bion restore, Dayang ferments lactiques, Granio+renforstim, Lactibiane® candisis, Lactibiane défenses, léro prémunil, Ultrabiotique...

Quand faut-il consulter?

  • Si vous êtes diabétique, ou immunodéprimé (traitement immunosuppresseur, cancer, Sida...) ou si vous avez une mauvaise circulation au niveau des mains ou des pieds
  • Suspicion d'une cause non fongique (psoriasis, infection bactérienne...)
  • En cas de surinfections bactériennes (lésions suintantes et douloureuses)
  • En cas d'extension des lésions
  • Si vous avez plus d'un ongle atteint, si l'ongle est gravement endommagé (épaissi ou décollé ou infecté), si atteinte à la base de l'ongle.
  • Si les lésions sont anciennes
  • En cas de récidive
  • En cas de résistance au traitement conseillé

Partager ce contenu