Recherche dans le blog

Catégories

Syndrome de l'intestin irritable ou du colon irritable

Publié le : 14/11/2017 08:12:23
Catégories : Digestion

> QU'EST-CE QUE LE SYNDROME DE L'INTESTIN IRRITABLE?

> QU'EST-CE QUI PROVOQUE CETTE MALADIE?

> COMMENT FAIRE LE DIAGNOSTIC?

> CONSEILS EN CAS DE SYNDROME DE L'INTESTIN IRRITABLE

> TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE

> PROBIOTIQUES

> PHYTOTHERAPIE

> AROMATHERAPIE

> HOMEOPATHIE

> OLIGOTHERAPIE

> QUAND FAUT-IL CONSULTER UN MEDECIN?

> LIENS UTILES

QU'EST-CE QUE LE SYNDROME DE L'INTESTIN IRRITABLE?

Le syndrome de l'intestin irritable, encore appelé colopathie fonctionnelle ou troubles fonctionnels intestinaux, se manifeste par des douleurs abdominales de type coliques qui deviennent chroniques, depuis au moins 6 mois et plus de 3 jours par mois, associées à des modifications de la consistance des selles (constipation, diarrhée, alternance des 2). Un ballonnement intestinal est aussi fréquemment observé. Ces troubles provoquent un inconfort digestif sans signes de gravité associés.

Certains patients ressentent une pesanteur gastrique, ainsi que de signes extra-digestifs dans les formes sévères comme des maux de tête ou de la fatigue.

QU'EST-CE QUI PROVOQUE CETTE MALADIE?

Le mécanisme exact de cette pathologie n'est pas encore établi. L'origine de cette maladie serait liée à plusieurs facteurs:

  • Troubles de la motricité intestinale: avec augmentation des contractions intestinales
  • Troubles de la sensibilité intestinale: en raison d'un déséquilibre entre les échanges intestin-cerveau, le cerveau perçoit les phénomènes digestif normaux comme douloureux
  • Inflammation chronique de la paroi intestinale
  • Déséquilibre de la flore intestinal encore appelé DYSBIOSE : un déséquilibre du microbiote pourrait favoriser une réaction inflammatoire des intestins par translocation bactérienne (passage des bactéries de l'intestin vers l'organisme), une hyperméabilité intestinale, des troubles moteurs intestinaux, une hypersensibilité viscérale (80% des patients)
  • Exposition répétée au stress

 Dysbiose et symptômes anxio-dépressifs

La dysbiose provoque une perturbation de l'axe intestin-cerveau avec survenue des troubles de l'humeur, dépression, anxiété et hyper-réactivité au stress 

COMMENT FAIRE LE DIAGNOSTIC?

Le diagnostic est essentiellement clinique et répond à la définition de la maladie. Il repose sur un entretien avec le patient, après avoir écarté d'autres pathologies comme le cancer colorectal ou la maladie coeliaque.

Bilan biologique

Le bilan biologique permet l'éviction d'autres maladies plus fréquentes chez ces patients comme: une anémie, un syndrome inflammatoire, des troubles thyroïdiens, des diarrhées d'origine infectieuse, une intolérance au gluten.

Bilan d'extension

En cas de présence de sang dans les selles, une coloscopie est proposée afin de vérifier l'absence de cancers colorectaux.

CONSEILS EN CAS DE SYNDROME DE L'INTESTIN IRRITABLE

  • Pratiquer une activité physique régulière.
  • Prendre ses repas à heure fixe. Eviter les grignotages. Ne pas manger trop vite!
  • Eviter les repas trop copieux, riches en graisse.
  • Eviter les boissons gazeuses, les alcools et le café
  • Ne pas abuser des fibres en cas de diarrhée.
  • Limiter voire séparer les mélanges alimentaires sucrés/salés. Prendre les desserts 2h30 après le repas
  • Réduire les fibres fermentiscibles, encore appelés FODMAPs (fermentable oligo di monosaccharides and polyols. Ces fibres, qui sont lentement absorbées par l'intestin grêle favorisent la fermentation colique par les bactéries de l'intestin.

Aliments les plus riches en sucres fermentiscibles: FODMAPs

Oligosaccharides: FOS et GOS comme le blé, son de blé, seigle, oignons, ail, échalote, poireaux, artichauts, haricots, lentilles, pois, fèves...

Disaccharides : aliments riches en lactose: lait, crème, fromages surtout non affinés, poudre de lait

Monosaccharides: Glucose et fructose: poires, pommes, mangue, melon, pastèque, miel ...
Polyols: sorbitol, mannitol, maltitol et xylitol retrouvés dans les champignons, chou fleur, pommes, poires, cerises, pêche, prune, avocats, menthe, bonbons et aliments sans sucre ...

Le fait de cuire ces aliments en les faisant blanchir dans l'eau bouillante ou l'utilisation de bicarbonate de soude alimentaire permet d'améliorer la digestibilité de ces légumes

Essayez de supprimer et de réintroduire progressivement les aliments mal tolérés avec l'aide d'un diététicien.

TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE

Le traitement des coliques et de l'intestin irritable repose sur 3 axes:

  • l'utilisation d'épaississants ou de topiques absorbants qui agissent un peu comme des "pansements intestinaux",
  • l'utilisation d'antispasmodiques qui permettent de diminuer les contractions de l'intestin et exceptionnellement
  • les modificateurs du transit en cas d'échec des autres traitements

Epaississants, topiques absorbants

Attapulgite de mormoiron, smectite, simethicone...: Les topiques adsorbants agissent en absorbant l'eau dans le côlon (effet éponge) et augmentent la consistance des selles. Ils fixent les toxines, gaz et substances de fermentation pour le Charbon végétal et le kaolin ce qui en fait une parfaite indication en présence de ballonnements. Ils peuvent être administrés en cas de grossesse.

Les produits à base de siméthicone (Bloxair®, Polysilane Delalande®, Polysilane Upsa®, Siligaz®) agissent en modifiant la tension superficielle des bulles de gaz, provoquant ainsi leur coalescence (propriété anti mousse).

Le Charbon végétal est la molécule absorbante de référence (Charbon Belloc®, Carbolevure®, Carbactive®, Carbophos®, Formocarbine®, Naturactive Charbon, ...)

Spécialité contenant à la fois siméthicone et charbon: Notgaz®

Les absorbants doivent être pris dilués dans un peu d'eau ou mélangés à une compote, une bouillie, à distance des autres médicaments (au moins 2 heures), afin d'éviter les interactions médicamenteuses.

Antispasmodiques

  • Antispasmodiques musculotropes ( Trimébutine (Débricalm®, Débridat®), Phloroglucinol (Spasfon®), Pinaverium (Dicetel®)): Ces molécules agissent sur les fibres musculaires lisses et régularisent la motricité de l'intestin. Indication: traitement symptomatique des douleurs liées aux troubles du transit intestinal et de la vésicule biliaire. Posologie: 1 comprimé 3/jour. Dans certains cas, la posologie peut être augmentée à 6 comprimés par jour. Effets indésirables: rares réactions allergiques cutanées
  • Antispasmodiques anticholinergiques associés: Clidinium + Chlordiazépoxide (Librax®). Posologie: 2 à 4 comprimés par jour, après une initiation progressive.

Modificateurs de transit et traitements de seconde intention

  • Dans le traitement de l'intestin irritable, parallèlement, un traitement symptomatique laxatif ou ralentisseur du transit est proposé. Si le patient présente une alternance entre diarrhée et constipation, le traitement par anti diarrhéiques doit être privilégié.
  • Chez les 2/3 des patients environ, le syndrome de l'intestin irritable présente des similitudes avec les douleurs neuropathiques. Certains antidépresseurs (tricycliques essentiellement) sont proposés en seconde, voire troisième intention pour soulager les douleurs résistantes aux antispasmodiques.

Optifibre, ...

PROBIOTIQUES

Parmi les probiotiques, il semble que les Bifidobacterium infantis 35624 et certaines souches de Bifidobacterium animalis seraient les plus efficaces dans cette indiction. Le collège américain de gastro-entérologie recommande dans une publication de 2014* 3 souches, mais seule la souche Lactobacillus plantarum 299v est disponible en France

*American College of Gastroenterology monograph on the management of irritable bowel syndrome and chronic idiopathic constipation.

Prendre des probiotiques agissant sur les ballonnements en cure pendant 1 mois minimum. Il est parfois nécessaire d'essayer d'autres formules en cas d'absence d'amélioration. En cas d'amélioration, poursuivre le traitement pendant au moins 4 mois ou plus car les bénéfices s'estompent à l'arrêt de la prise.

ACTYFILUS, Alforex, Kijimea Colon irritable, Physionorm Daily, Physiostim confort digestif, ...

PHYTOTHERAPIE

Plantes antispasmodiques

  • Fenouil (Foeniculum vulgare) fruits. Son utilisation sous forme d'extraits aqueux ne semble pas poser de problèmes pendant la grossesse et l'allaitement. Posologie adulte: Infuser 10g de fruit par litre d'eau bouillante pendant 15mn, boire 250 à 500ml par jour ou Fenouil Arkogélules® 1 gélule matin midi et soir après les repas à prendre avec un grand verre d'eau. Attention: ne pas utiliser en cas d'allergie à l'anéthol. Il est conseillé aux femmes qui allaitent afin de prévenir les coliques de leur nourrisson.
  • Thym (feuilles, parties aériennes): l'huile essentielle qu'il contient a un effet antibactérien. Infuser 5 à 10mn 1,5g par tasse. Boire 2 à 3 tasses par jour ou Thym Arkogélules: 1 gélule aux 3 repas. Ne pas dépasser 6g par jour en cas de lésions hépatiques (du foie)
  • Serpolet (feuilles, sommités fleuries) : il a une activité plus faible que le thym. Infuser 20g/l pendant 15mn; boire 250 à 500 ml/j.
  • Origan (sommités fleuries). Par son huile essentielle, l'origan a des propriétés antibactériennes et antispasmodiques. Infuser 20g/l pendant 15mn; boire 250 à 500 ml/j.
  • Grindélia (sommités fleuries) : a une activité antibactérienne. Infuser 10g/, 250 à 500ml/jour.
  • Desmodium
  • Passiflore ou passiflora incarnata (partie aérienne): contient des alcaloïdes (harmaline et harmine) qui stimulent la production de sérotonine. C'est pourquoi elle a une action inductrice du sommeil, régulatrice de l'humeur et anxiolytique, antalgique et antispasmodique. Elle convient aux troubles du sommeil de l'hyperactif stressé. 1 cuiller à café (2g) par tasse d'eau bouillante, infusion 10 à 15mn; 1 à 4 tasses par jour.
  • Mélisse: La mélisse est également indiquée lorsque l'anxiété provoque des troubles digestifs tels qu'indigestions, reflux gastrique, nausées, ballonnements, coliques...

Mélissane® digestion...

Formules pour calmer les douleurs abdominales

Tisane: Mélisse feuilles: 30g, Camomille romaine fleurs : 40g, Menthe poivrée feuilles: 20g. Faire infuser une cuillère à soupe du mélange dans 250ml d'eau. Boire 2 à 3 tasses par jour

Gélules de plantes: Extrait sec de fenouil 120mg, Extrait sec de romarin 80mg. Prendre 2 gélules matin et soir

AROMATHERAPIE

Les huiles essentielles

HE citronnelle: Appliquer sur le bas du ventre 2 à 3 gouttes diluées dans une huile végétale après les repas 3 fois/jour ou tant que durent les spasmes. Durée maximale: 5 jours

Les formules

  • HE Basilic tropical: 1,5ml
  • HE Lavandin super: 1,5ml
  • HE Estragon : 1,5ml

Appliquer sur le bas du ventre quelques gouttes du mélange après les repas 3 fois/jour ou tant que durent les spasmes. Durée maximale: 5 jours

les prêts à l'emploi

Puressentiel maux de ventre: Les huiles essentielles de cette huile de massage ont des propriétés toniques et stimulantes de l'appareil digestif. Elles sont également carminatives, anti-spasmodiques, elles facilitent la régulation du transit, aident à lutter contre les coliques et les ballonnements. Elles facilitent le transit et calment les douleurs liées aux cycles menstruels. Appliquer en mouvements circulaires autour du nombril dans le sens des aiguilles d'une montre.

Attention, sauf mention contraire la plupart de ces huiles essentielles ne doivent pas être appliquées pures, il faut les diluer dans une huile végétale avant de les appliquer localement.

Précautions d'emploi

  • Avant d'utiliser pour la première fois une ou plusieurs huiles essentielles, il faut dépister une intolérance ou une allergie. Avant d’appliquer une HE sur la peau, et principalement quand il s’agit d’un enfant, faire un test: sur la face interne de l’avant bras, appliquer quelques gouttes du mélange avant de l’utiliser. En cas d’allergie ou d’intolérance, apparaîtront rapidement rougeur et démangeaisons. Dans ce cas, ne pas faire le traitement.
  • Eviter toute exposition solaire dans les 3 heures qui suivent l'application d'une ou de plusieurs huiles essentielles sur la peau.
  • Les huiles essentielles utilisées dans cette indications sont contre indiquées pendant la grossesse et l'allaitement et chez l'enfant de moins de 15 ans.
  • Certains traitements contre indiquent l'usage des huiles essentielles en raison du risque d'interactions médicamenteuses: L'HE Gaulthérie et l'HE d'hélichryse sont contre-indiquées avec la prise d'anticoagulants par exemple car elles sont fluidifiantes du sang.

HOMEOPATHIE

Traitement symptomatique

Colocynthis: Traitement homéopathique de choix des coliques

Cuprum metallicum: Coliques spasmodiques avec sensation de coup de poignard dans le ventre, crampes d'estomac, et abdomen ballonné ; elles sont souvent calmées par l'absorption d'eau froide. Spasmes de l’œsophage, du cardia, hoquet, calmés par l’absorption d’une gorgée d’eau froide. diarrhée très liquide avec crampes.

Magnesia carbonica : gaz abondants, avec des coliques et des selles verdâtres

Gelsemium: en cas de forte composante anxieuse associée

Organothérapie

Dans les colopathies, l'homéopathie de terrain fait des merveilles. Il est aussi intéressant d'associer un traitement par organothérapie: Colon 9CH le soir au coucher (véritable antispasmodique)

OLIGOTHERAPIE

Aucun oligo-élément n'a pour indication la colopathie fonctionnelle. Cependant, compte tenu de leur mode d'action, certains peuvent être pris comme traitement de fond à raison d'une ampoule par jour, seuls ou en alternance avec un autre oligoélément.

En cas d'hypersensibilité colique

Oligosol Magnésium indiqué en cas de dystonie neurovégétative, peut être intéressant pour son action de relaxation neuro-musculaire.

Oligosol Manganèse-Cobalt indiqué aussi en cas de dystonie neurovégétative, pour une action sur les fibres musculaires lisses

Si composante psychique

Oligosol Lithium permet de réduire le stress et de détendre les intestins

QUAND FAUT-IL CONSULTER UN MEDECIN?

  • En cas de fièvre et de vomissements associés
  • En cas de douleur persistante et/ou intense de plus de 24 heures malgré le traitement.
  • En cas de grande fatigue, de sang dans les selles et/ou dans les urines
  • En cas de dégradation de l'état général avec une perte de poids non voulue
  • En cas de douleurs abdominales depuis le retour d'un voyage dans un pays étranger, surtout tropical.

LIENS UTILES

Partager ce contenu