> Qu'est-ce que l'aérosolthérapie?

> Les différents générateurs d'aérosol

> Les accessoires d'aérosol

> Indications de l'aérosolthérapie

> Comment utiliser un aérosol?


> Quand faut-il consulter un médecin?

> Questions - réponses

> Liens utiles

Médicaments utilisés en aérosolthérapie

> Peux-t-on utiliser n'importe quel produit?

> Quels sont les mélanges possibles dans le même nébuliseur?

> Doit-on diluer les médicaments à nébuliser?

> Huiles essentielles utilisées en aérosolthérapie

Qu'est-ce que l'aérosolthérapie?

En raison de leur surface considérable, les poumons présentent une zone privilégiée pour l’absorption, par inhalation, de médicaments sous forme d’aérosols.

La nébulisation est la transformation d’une préparation médicamenteuse liquide en aérosol dans un gaz, qui administrée en inhalation permet de traiter de nombreuses pathologies ORL et des voies respiratoires.

La nébulisation de particules durant une séance d’aérosolthérapie permet de délivrer des quantités plus importantes de principe actif in situ tout en permettant une inhalation plus douce et profonde, avec un minimum d’effort de la part du patient et en prime une bonne humidification des bronches.

Son action sur les bronches est plus rapide que par voie injectable.

Les différents générateurs d'aérosol

Selon le générateur d'aérosol, la taille des particules change et les techniques de nébulisations différentes permettent de soigner des pathologies différentes.

Ainsi un aérosol pneumatique sera indiqué en cas de bronchites et de laryngites, un aérosol sonique sera indiqué pour traiter les sinusites, un aérosol ultrasonique va traiter les sinusites et les trompes d'eustache et les aérosols mannosoniques sont indiqués pour soigner les otites.

En aérosolthérapie, les particules pour être efficaces doivent mesurer entre 0,5 et 10µm

Nébuliseurs pneumatiques

Les nébuliseurs pneumatiques traitent les affections broncho-pulmonaires et les laryngites. C’est la technique de nébulisation la plus répandue.
La préparation médicamenteuse est nébulisée sous l’effet d’un gaz comprimé (effet Venturi). Elle est aspirée vers un gicleur sur lequel arrive le gaz sous pression; au contact du déflecteur, la solution est dispersée par le gaz en gouttelettes.
Les nébuliseurs à double venturi produisent plus d’aérosol et certains modèles ont des valves économiseuses qui limitent le gaspillage de médicament.
Le gaz est le plus souvent de l’air comprimé ou de l’oxygène (en cas d’asthme aigu grave, le patient est hypoxique).
Chez les patients BCPO hypercapniques, l’oxygène ne doit pas être utilisé comme gaz vecteur.

Générateur d’aérosol pneumatique ST 23, Générateur d'aérosol innospire, OMRON aérosol pneumatique adulte C 900, OMRON Nébuliseur enfant C801, OMRON Nébuliseur C28p, …

Nébuliseurs soniques

Les nébuliseurs soniques sont des appareils à usage strictement ORL utilisés dans le traitement des sinusites.

Ils s’agit d’aérosols pneumatiques ou ultrasoniques couplés à une capsule sonore de vibration haute fréquence (100Hz). L’émission de vibrations sonores voisines de 100Hz (effet sonique) permet de favoriser la pénétration de l’aérosol dans les voies ORL et les sinus.

Aérosol sonique ST24

 

Nébuliseurs ultrasoniques

Dans cet appareil électrique, les vibrations à haute fréquence (1 à 4 MHz) émises par une source d’ultrasons (cristal piézo-électrique) sont transmises au liquide à nébuliser soit directement, soit par l’intermédiaire d’une cuve remplie d’eau. Les bulles de gaz formées implosent en surface entraînant l’émission de fines particules dans les sinus et les trompes d’Eustache (effet de cavitation).

Cette technique traite les sinusites .

Mise en garde

Cette méthode est incompatible avec des médicaments thermosensibles, avec l’huile essentielle de Niaouli et avec des solutions huileuses, car les vibrations peuvent dénaturer certaines molécules.

Beclospin®, Pulmicort® et Pulmozyme® ne peuvent pas être administrés avec ce type d’aérosol (aérosol pneumatique uniquement).

Nébuliseurs manosoniques

Les nébuliseurs manosoniques sont proches des appareils pneumatiques soniques. Un système de suppression favorise le passage des particules vers les trompes d’Eustache à chaque déglutition du patient. Compter 15 déglutitions par  séance. Ces nébuliseurs sont utilisés pour traiter les otites

Générateurs électroniques à tamis vibrant

Ces appareils fonctionnent par vibration d’un tamis au contact du liquide à nébuliser. le tamis, percé de micro trous est entouré d’un élément piézo-électrique circulaire qui induit des mouvements ultrarapides au liquide à nébuliser quand un courant électrique est appliqué. la solution médicamenteuse est alors projetée à travers les trous, produisant ainsi un aérosol calibré.

Ces appareils sont silencieux et peuvent être utilisés pour des molécules fragiles, mais ils ont un coût élevé et non remboursables, sauf pour la mucoviscidose.

Les accessoires d'aérosol

Masque Facial

Le masque facial (pénétration du nébulisât par la bouche et par le nez) convient pour les pathologies respiratoires hautes (pharyngites, laryngites), chez les nourrissons et les jeunes enfants, chez le sujet âgé non coopérant ou en cas de crise d’asthme sévère (respirer par la bouche dans ce cas).

Embout buccal

L’embout buccal est recommandé chez l’adulte et le grand enfant pour traiter les pathologies respiratoires basses (asthme, BCPO, bronchite, mucoviscidose). Il permet un dépôt plus important dans les bronches en évitant les pertes de produit au niveau des fosses nasales

Embout narinaire

L’embout narinaire est un embout de forme tulipaire s’appliquant sur les narines sans pénétrer dans le nez.
Il est indiqué dans le traitement des otites et associé aux appareils manosoniques (formation d’un circuit d’air étanche permettant la surpression et l’ouverture des trompes d’Eustache).

Indications de l'aérosolthérapie

Pneumologie

  1. L’asthme chronique ou aigu et hyperréactivité bronchique dans le cadre d’autres bronchopathies
  2. La broncho-pneumopathie chronique obstructive BCPO
  3. La dilatation anormale et permanente des bronches
  4. La mucoviscidose
  5. La bronchite aiguë
  6. Les pneumopathies communautaires
  7. La pneumocystose
  8. La bronchiolite aigue du nourrisson
  9. Hypertension artérielle primitive (HTAP) classe III
  10. Expectoration induite par nébulisation de sérum salé hypertonique

Intérêt de l'aérosolthérapie

En cas de crise d’asthme aigu grave (AAG), la nébulisation est le traitement de choix. Elle permet l’administration rapide de fortes doses de bronchodilatateurs, quelle que soit la respiration spontanée du patient. En cas de crise, l’efficacité de la voie inhalée par rapport à la voie parentérale (IV) a été largement démontrée.

ORL

  1. La laryngite aiguë sous glottique de l’enfant
  2. Les rhinites et sinusites chroniques
  3. Les maladies otologiques chroniques (otites séromuqueuses et otites chroniques)

Comment utiliser un aérosol?

  • Ne pas fumer au moins 2 heures avant la nébulisation (risque de perturber l’efficacité du médicament).
  • La séance doit se dérouler dans une pièce bien aérée, sans tabac et sans poussière.
  • Avant la séance de nébulisation, bien se laver les mains à l’eau savonneuse
  • Brancher le tuyau sur le compresseur
  • Prendre un récipient uni dose du médicament, l’ouvrir et verser la quantité prescrite dans le nébuliseur. Si cela vous a été prescrit, le produit peut être dilué dans du sérum physiologique stérile.
  • Refermer le nébuliseur avec le couvercle
  • S’asseoir confortablement en gardant le dos droit, l’appareil posé sur une table face à soi
  • Mettre en route le compresseur
  • Vérifier l’émission du brouillard de pulvérisation. En l’absence de brouillard, vérifier les tubulures, le volume et l’aspect du produit à nébuliser.
  • Mettre en place le masque facial ou l’embout buccal. Inspirer et expirer.
    • Profondément s’il s’agit d’une pathologie bronchique. L’apnée en fin d’inspiration privilégie la diffusion et par conséquent un dépôt pulmonaire profond.
    • Pour un dépôt dans les voies aériennes supérieures, inspirer rapidement par le nez.
  • Respecter une pause respiratoire de quelques secondes avant d’expirer lentement
  • Respecter la durée d’inhalation: Faire une séance de 10 à 15mn (maximum 10mn chez l’enfant, 20mn chez l’adulte) en respirant lentement et profondément, ce qui permet à l’aérosol de se déposer avant l’expiration. L’inhalation s’arrête lorsque l’appareil ne produit plus de nuage, même s’il reste encore du liquide dans la coupelle.
  • En cas d’envie de tousser Si l’envie de tousser survient, il faut interrompre la séance quelques instants afin d’éviter la diffusion dans l’environnement et d’exposer les personnes non malades (aux antibiotiques par exemple). Si une toux importante est déclenchée par la nébulisation, il faut alors arrêter la séance et contacter le médecin prescripteur.
  • Bien rincer la bouche et le pourtour de la bouche avec de l’eau en fin de séance si des corticoïdes ont été nébulisés afin de prévenir des candidoses.
  • Après chaque utilisation: débrancher immédiatement l’appareil, jeter le médicament inutilisé qui reste dans le nébuliseur. Nettoyer avec un liquide vaisselle toutes les pièces du masque et les tubulures, rincer à grande eau et sécher sur un linge propre ne peluchant pas ou au sèche-cheveux. Ne jamais laisser tremper le tuyau qui relie le compresseur au nébuliseur. Ranger les composants et le compresseur dans un endroit à l’abri de la lumière et de la poussière.
  • Une fois  par semaine, désinfecter l’ensemble du masque et des tubulures par trempage (1heure) dans de l’eau additionnée d’un désinfectant. Rincer abondamment et sécher. Nettoyer l’appareil avec une lingette alcoolisée et rangez-le à l’abri de la lumière.
  • Toutes les 6 semaines, changer de kit de nébulisation

Ne pas réutiliser un mélange pour inhalation

Selon les bonnes pratiques de l’aérosolthérapie par nébulisation, les conditionnements sont destinés à une seule séance d’aérosol, quelle que soit leur contenance.

Pas question de réutiliser un mélange préparé dès le matin pour la séance du soir, même si la solution est conservée au réfrigérateur toute la journée. Il faut donc ouvrir un nouveau flacon ou une nouvelle ampoule à chaque fois.

Conseils spécifiques concernant l’aérosolthérapie chez les enfants

Utiliser le masque bucco nasal chez les enfants de 3 à 6 ans.
Ne pas appliquer de crème grasse sur le visage.
L’enfant doit être en position assise, jamais couché
.

S’assurer qu’il respire normalement, détourner son attention (lui lire une histoire).
La séance ne doit pas excéder 10 minutes.
Respecter un délai de 12 heures entre chaque nébulisation, avec une unidose neuve à chaque séance.

Peux-t-on utiliser n'importe quel produit?

Non!

Il est indispensable de nébuliser des médicaments réservés à cette indication, ou des médicaments stériles physiologiques (sérum salé isotonique par exemple).
Dans tous les cas, les solutions à nébuliser ne doivent être constituées que de solutions stériles.

Médicaments déconseillés en aérosolthérapie

  • des produits huileux (sauf huile goménolée) susceptibles de provoquer une pneumopathie lipidique
  • des huiles essentielles (Balsofumine®)
  • de l’eau pure et des préparations hypotoniques (notamment de l’eau distillée, Nétromycine®)
  • des préparations contenant des excipients ou des conservateurs potentiellement dangereux (tels les sulfites dans Gentalline®)

Attention

Certains produits sont prescrits en nébulisation « hors AMM ». Ils ne sont pas adaptés à cette voie d’administration et il peut exister un risque de bronchospasme sévère.

Médicaments autorisés en aérosolthérapie

Médicaments ayant une AMM en aérosolthérapie

Médicament

Mélanges autorisés

Prescripteur autorisé

Béclométasone (Beclospin®)Non précisésTout médecin
Budésonide (Pulmicort®)Bricanyl®Tout médecin
Colistine (Colimycine®)AucunPIH* valable 6 mois et renouvèlement par tout médecin
Cromoglycate de sodium (Lomudal®)Bricanyl®, Ventoline®Tout médecin
Iloprost (Ventavis®)AucunUsage hospitalier
Ipratropium (Atrovent®)Bricanyl®, Ventoline®Réservé aux spécialistes en pédiatrie et en pneumologie
Melaleuca viridiflora (Gomenol®)AucunTout médecin
Pentamidine (Pentacarinat®)AucunTout médecin mais en général hospitalier
rhDNAse (Pulmozyme®)AucunPIH* valable 6 mois et renouvèlement par tout médecin
Salbutamol (Ventoline®)Atrovent®Réservé aux spécialistes en pédiatrie et en pneumologie
Terbutaline (Bricanyl®)Atrovent®Réservé aux spécialistes en pédiatrie et en pneumologie
Tobramycine (Tobi®)AucunPIH* valable 6 mois et renouvèlement par tout médecin

* Prescription initiale hospitalière

Quels sont les mélanges possibles dans le même nébuliseur?

Le fait de mélanger plusieurs médicaments dans le même nébuliseur expose au risque d’incompatibilité entre deux produits, avec formation d’un précipité et modification de la taille des gouttelettes. Il est donc conseillé de nébuliser qu’un seul médicament à la fois. Toutefois, dans certaines circonstances, le prescripteur pourra être amené à associer deux médicaments.

Les incompatibilités physicochimiques en aérosolthérapie

Nom du médicament

Incompatible avec

Mélange autorisé

Tobramycinetous les autres médicaments nébulisésVentoline®
 Bisolvon® Les antibiotiques: Nétromycine®, Gentalline®, Gentamycine®
Betnesol®, Soludécadron®, Solumédrol®Nétromycine®
Aminosides: Gentalline®tout autre produit
Pentamidine (Pentacarinat®)Chlorure de sodium = sérum physiologique

Les mélanges validés en aérosolthérapie

Bêta-2 mimétiques + atropiniques

  • Bricanyl + Atrovent/Lomudal/Pulmicort

  • Ventoline + Atrovent/Lomudal

Attention

Jamais de mélanges avec les générateurs ultrasoniques

Doit-on diluer les médicaments à nébuliser?

La plupart des médicaments avec AMM se nébulisent sans dilution. Si elle est nécessaire en raison du volume à nébuliser trop faible (Bricanyl®…), elle se fait le plus souvent avec du sérum physiologique

Attention Pulmozyme® ne doit en aucun cas être dilué!

Huiles essentielles utilisées en aérosolthérapie

L’HE Niaouli (Melaleuca viridiflora) est la seule huile essentielle ayant l’A.M.M en aérosolthérapie

Contre indiquée chez les enfants de moins de 12 ans, déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement

Quand faut-il consulter un médecin?

  • Si une toux importante, ou une difficulté à respirer se déclenchent par la nébulisation

Questions - Réponses

« Mon enfant bouge tout le temps que faire? » : Selon l’âge de l’enfant, l’asseoir confortablement ou le prendre sur ses genoux. Lui demander de respirer normalement et lui raconter une histoire pour éviter qu’il ne parle pendant la séance.

« Je préfère utiliser un masque qu’un embout buccal, que faire? » : Dans ce cas, il est préférable de respirer par la bouche

« Par rapport à un traitement par voie orale, les doses administrées par aérosol me semblent énormes est-ce normal? » : Entre le volume du médicament prescrit et celui atteignant effectivement l’organe à traiter la différence est conséquente. On estime en effet que moins de 10% de la dose placée dans la chambre de nébulisation arrive jusqu’aux poumons.

Liens utiles